Après avoir poussé pour le passage à une Coupe du monde à 48 équipes (contre 32 actuellement) dès l’édition 2022 au Qatar, le président de la FIFA, Gianni Infantino, a dû se rendre à l’évidence : cette hypothèse n’est pas réalisable.

Comme indiqué un peu plus tôt par The Times, la FIFA a confirmé ce mercredi que le Mondial 2022 se déroulera à 32 équipes et que le basculement à 48 s’effectuera comme prévu au départ lors de l’édition 2026 qui aura lieu aux Etats-Unis, au Mexique et au Canada.

Le Qatar n’ayant pas les capacités pour accueillir seul un Mondial à 48, la FIFA avait tenté de convaincre les pays voisins de l’épauler en vue d’une co-organisation mais les relations diplomatiques glaciales de l’Emirat avec la plupart des pays de la région ont empêché cette alternative d’aboutir. L’Afrique se rendra donc au Qatar avec 5 représentants en attendant d’en avoir 9 ou 10 à partir de 2026.