RDC : Mbemba calme le jeu avec le Maroc

Le capitaine congolais Chancel Mbemba et le sélectionneur des Lions de l’Atlas Walid Regragui ont été au cœur d'un accrochage qui n'en finit pas de faire parler au terme du match entre la RD Congo et le Maroc (1-1) le 21 janvier dans le cadre de la phase de groupes de la CAN 2023.

En zone mixte, le défenseur central de l’Olympique de Marseille avait pointé du doigt le comportement de Regragui, qui l'avait retenu par la main au coup de sifflet final en lui demandant de le regarder quand il le salue. «Je respecte le coach qui est un grand monsieur. La télévision a coupé les vidéos, mais moi je les ai. Je n’ai pas besoin de les balancer. Je garde mon silence c’est mieux, je suis comme ça. Tout le monde me connaît, je respecte tout le monde, je n’ai pas besoin de tirer sur quelqu’un, mais la justice de Dieu est là. Quand je joue au football, je joue normalement, je ne suis pas un super joueur. Ce mot-là qu’il a sorti, c’est le coach lui-même qui le dira. Lui-même va parler», avait chargé le roc congolais.

Je passe mes étés à Marrakech”

Muet depuis cet épisode, Mbemba a pris la parole dimanche après la qualification en quarts de finale face à l’Égypte (1-1, 7-8 tab). Interrogé au sujet du coach marocain, il a esquivé et mis un doigt devant sa bouche pour signifier qu’il n’en parlerait pas. En revanche, le Léopard a tenté de calmer le jeu en déclarant son amour pour le Maroc. «Je passe mes étés à Marrakech avec ma femme et mes enfants. (…) Tout le monde (aime le Maroc, ndlr). Si je pars en vacances au Maroc avec mes enfants… », a-t-il laissé entendre. 

Regragui, qui avait été sanctionné de 4 matchs de suspension en première instance par la Confédération africaine de football (CAF), a finalement été disculpé en appel. La seule sanction infligée au technicien s’est donc limitée au match de suspension purgé en tribunes mercredi contre la Zambie (1-0) à l’occasion de la dernière journée de la phase de groupes de la CAN. Ce lundi, la Fédération congolaise de football (Fecofa) a toutefois annoncé qu'elle va saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour contester la décision du jury d'appel de la CAF dans ce dossier.

Nathacio De Souza

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.