Rome : Aouar, le bisou de Mourinho !

Est-ce désormais l'amour fou qui règne entre Houssem Aouar et son entraîneur à l'AS Rome, l'emblématique José Mourinho ? Dans les dernières secondes du succès arraché dans le temps additionnel face à Lecce (2-1) ce dimanche en Série A, les deux hommes ont été surpris dans une étreinte chaleureuse.

Les accolades entre joueurs et leur entraîneur sont monnaie courante dans le football, surtout après une victoire au scénario rocambolesque (les 2 buts de la Roma ont été inscrits en toute fin de partie), mais cet échange entre Aouar, remplacé à la 73e minute, et Mourinho semblait particulièrement sincère. La scène s'est clôturée avec un geste affectueux de la part de Mourinho, qui a déposé un baiser sur la tempe de son joueur, témoignant ainsi de leur complicité.

Et pourtant, l'ancien coach du Real Madrid n'a pas toujours été tendre avec celui qui a découvert la sélection algérienne en 2023 (4 capes, 2 buts). Lors de précédentes rencontres, les critiques de Mourinho à l'égard d'Aouar faisaient état d'un certain mécontentement quant à son adaptation aux exigences tactiques de l'équipe. “Aouar est le joueur qui a le plus de mal à comprendre notre équipe, nos mécanismes et à aller dans notre direction. Car c’est lui qui doit venir dans notre direction, et non nous dans la sienne. Nous avons besoin de temps, mais nous n’avons pas de temps car nous avons besoin de points”, déclarait notamment le Special One le mois dernier à l'issue de la deuxième journée de la phase de groupes de l'Europa League face à Bâle (victoire 4-0). Néanmoins, le technicien avait ensuite mis en avant les progrès du Fennec et leur récente accolade teintée de sincérité pourrait suggérer un tournant dans leur relation professionnelle.

Aouar résiste au retour de Dybala

Alors que bon nombre d'observateurs de la Serie A prédisaient au Fennec un retour sur le banc avec le come-back de l'international argentin Paulo Dybala, Mourinho a maintenu l'ancien Gone dans son onze de départ face à Lecce. Une marque de confiance qui prouve qu'Aouar, 25 ans, s'adapte de plus en plus aux exigences du club romain, qu'il a rejoint cet été après avoir effectué toute sa carrière professionnelle à l'OL. Pour le moment, le milieu de terrain cumule 12 apparitions pour 2 buts. A l'approche de la CAN, Djamel Belmadi espère sans doute que ce cercle vertueux continue.

Rome : Aouar, le bisou de Mourinho !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.