Sénégal-France U17 : “donne-moi 20 minutes et…”, comment la pépite Amara Diouf voulait marcher sur les Bleuets !

Mercredi dernier, le Sénégal a été éliminé de justesse (0-0, 5 tab à 3) face à la France en huitièmes de finale de la Coupe du monde U17, qui se déroule actuellement en Indonésie.

Amara Diouf, la pépite des Lionceaux, n'a malheureusement pas pu disputer cette rencontre. Blessé, le capitaine de la sélection U17 voulait jouer en dépit de son entorse contractée lors du troisième match de poule face au Japon (0-2). C'est ce qu'affirme le sélectionneur Serigne Saliou Dia dans une interview avec L’Observateur. “Malgré sa blessure, il avait envie d'entrer pour débloquer la situation. Contre la France, il m'a dit : ‘Coach, donne-moi 20 minutes, je vais régler la situation'. Je lui ai dit : ‘Non, ta carrière est plus importante que ce match'. Donc, il ne fallait pas forcer.” Sans doute la décision la plus sage pour le pensionnaire de Génération Foot, qui compte déjà une cape avec les A (face au Rwanda, en septembre dernier) ce qui lui avait d'ailleurs permis de devenir à 15 ans et 94 jours, le plus jeune international sénégalais de l’histoire.

“Il peut débloquer un match à lui seul”

Pas avare en compliments, le technicien a reconnu que le natif de Pikine a manqué face aux Bleuets, un adversaire face à qui l'efficacité a fait défaut en dépit de multiples occasions. “C'est notre meilleur joueur. Personne n'est indispensable, mais il y a des joueurs qui sont importants dans une équipe. Amara a des qualités indéniables, il peut débloquer un match à lui seul. Face à une équipe bien organisée en bloc bas, il peut aller chercher le une-deux et marquer un but. Il nous a manqué et sincèrement, il faut le reconnaître.” a-t-il ainsi déclaré, avant d'ajouter : “C’est un joueur qui nous a manqué, même si tous les joueurs ont été très valeureux, parce qu’on n’a jamais été dominé. Sur les statistiques, on a été largement supérieur à la France.”

Sur les traces de Sadio Mané ?

Sadio Mané fait indéniablement partie des plus grands attaquants de l'époque. Lui aussi formé à Génération Foot, l'antenne du FC Metz en Afrique, il avait fait ses premiers pas chez les Grenats en National (saison 2011-2012) avant de connaître la grande carrière qui est la sienne. Amara Diouf, qui devrait également signer dans le club de la Moselle (aujourd'hui en Ligue 1) à sa majorité, est bien parti pour imiter son idole. On lui souhaite une aussi belle carrière.

Sénégal-France U17 : “donne-moi 20 minutes et…”, comment la pépite Amara Diouf voulait marcher sur les Bleuets !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.