Algérie : une polémique sur Slimani déjà éteinte !

À la suite de son élimination précoce avec l'Algérie lors de la phase de groupes de la CAN 2023, Islam Slimani aurait été porté disparu et injoignable, suscitant des interrogations au sein de son club, Coritiba. Cette situation a été largement médiatisée au Brésil, notamment par Globoesporte, provoquant ainsi une controverse autour de l'international algérien.

D'après la presse locale, l'attaquant de 35 ans, qui évolue à Coritiba, récemment relégué en Série B brésilienne, aurait dû reprendre l'entraînement avec son club après l'élimination de l'Algérie mardi. Cependant, il n'est toujours pas apparu aux séances et son absence aurait irrité la direction du club. Des sanctions, notamment une résiliation de contrat, étaient évoquées.

Une polémique tuée dans l’œuf 

Toutefois, la polémique a été rapidement dissipée. Selon les dernières informations du journaliste Nabil Djellit, l'ancien joueur de l'Olympique Lyonnais a simplement bénéficié d'une période de congés après la déconvenue de l'Algérie à la CAN 2023. Islam Slimani a ainsi jusqu'au 31 janvier pour se ressourcer avant de reprendre les activités avec son équipe. 

Aucune sanction n'est envisagée, et Coritiba ne compte pas prendre des mesures disciplinaires à l'encontre du joueur. Il est important de rappeler que Slimani dispose d'une clause libératoire valable justement jusqu'au 31  janvier et qu'un départ de Coritiba dans les prochaines heures, après seulement six mois au Brésil, n'est pas complètement à exclure.

Un nouvel échec 

L'Algérie n'aurait jamais imaginé revivre en Côte d'Ivoire le scénario désastreux de janvier 2022. À l'époque, la sélection, alors championne d'Afrique en titre, avait subi l'élimination prématurée dès le premier tour de la Coupe d'Afrique des Nations au Cameroun. Malheureusement pour eux, les Algériens n'ont pas réussi à échapper à ce destin déjà connu, scellant leur sort après une défaite face à la Mauritanie (0-1) le 22 janvier à Bouaké, lors de la troisième journée de la phase de groupes de la CAN. Un simple match nul aurait pourtant suffi aux Fennecs pour atteindre les huitièmes de finale…

Nathacio De Souza

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.