Algérie : accord enfin trouvé avec Belmadi !

Entre Djamel Belmadi, le désormais ex-sélectionneur de l’Algérie, et la Fédération algérienne de football (FAF), le divorce est enfin acté !

Après avoir présenté sa démission suite à la défaite mardi contre la Mauritanie (0-1), synonyme d’élimination dès la phase de groupes de la CAN 2023, le technicien avait revu ses plans. Une fois rentré en Algérie, le vainqueur de la CAN 2019 avait en effet refusé l’indemnité proposée par le président de la FAF, Walid Sadi, en guise de rupture de contrat.

Alors que le dirigeant lui proposait deux voire trois mois de salaire, Belmadi réclamait beaucoup plus et le versement d’indemnités équivalent à la totalité du contrat restant, soit jusqu’en 2026, c'est à dire une somme de 7,5 millions d’euros. Après avoir quitté mercredi une réunion tendue en demandant du temps pour réfléchir, l’ancien joueur de l’Olympique de Marseille a enfin fini par trouver un terrain d’entente avec Sadi, révèle ce dimanche le journaliste Chebli Ishaq, généralement bien informé, et la rupture de contrat a bien été signée. Pour l’heure en revanche, les modalités de cet accord n’ont pas encore fuité.

A la recherche du successeur

Le dénouement de ce dossier permettra en tout cas à la FAF de poursuivre le processus de recherche du nouveau sélectionneur dans un climat plus serein. Après l’échec de la piste Zinédine Zidane et le problème de timing avec Hervé Renard, qui restera à la tête de l’équipe de France féminine jusqu’en août prochain, la piste Vahid Halilhodzic a visiblement gagné en épaisseur au cours des derniers jours.

Avatar photo
Lantheaume Romain

Je suis tombé amoureux du foot africain avec Didier Drogba, puis j’ai découvert Afrik-Foot en 2013. Depuis, nous ne nous sommes plus lâchés !