48h après l’annonce de sa création, la Super Ligue prend déjà sérieusement du plomb dans l’aile. Deux des douze membres fondateurs, Chelsea et Manchester City, ont en effet décidé de faire volte-face et de revenir dans le giron de l’UEFA, frontalement opposée à cette compétition, révèlent les médias britanniques comme Sky Sports et la BBC.

Les Blues ont été surpris par l’ampleur des réactions négatives suscitées par ce projet ces derniers jours, que ce soit du côté des supporters, qui ont protesté avec véhémence en marge du match contre Brighton ce mardi, ou des autorités politiques. Du coup, le club londonien préparerait déjà les documents pour se rétracter. Il devrait être imité par Manchester City, présenté depuis le début comme l’un des membres fondateurs les plus hésitants et qui a visiblement pris peur face aux menaces d’exclusion brandies par l’UEFA et les fédérations nationales.

Alors qu’elle cherchait à atteindre le seuil de 15 membres fondateurs, la Super Ligue risque de se retrouver bloquée à 10 (Real Madrid, FC Barcelone, Atletico Madrid, Juventus Turin, AC Milan, Inter Milan, Liverpool, Manchester United, Tottenham et Arsenal), ce qui pourrait remettre en cause son modèle économique et donc son existence. Le rapport de force semble clairement en train de tourner en faveur de l’UEFA, qui bénéficie déjà du soutien du PSG, du Bayern Munich et du Borussia Dortmund…

Sur le même sujet : les joueurs de Super Ligue suspendus en sélection, une menace en l’air ?