Le TP Mazembe crie à l’injustice !

Le TP Mazembe, célèbre club de la RD Congo, doit affronter ce samedi 2 mars Mamelodi Sundowns en Afrique du Sud dans le cadre de la 6e et dernière journée de la Ligue des champions de la CAF.

Samedi à domicile, le TP Mazembe a brillamment dominé le Pyramids FC d'Égypte (3-0) lors de la 5e journée pour assurer sa qualification en quarts de finale. Cette victoire a consolidé sa position à la 1ère place, à égalité de points (10 points) avec Mamelodi Sundowns, son prochain adversaire, lui aussi déjà qualifié. Leur affrontement à venir sera décisif pour déterminer le premier du groupe.

Cependant, le club lushois rencontre des difficultés pour obtenir l'autorisation de vol pour se rendre en Afrique du Sud, malgré de multiples démarches auprès des autorités compétentes. Cette situation est perçue comme une injustice flagrante par les Corbeaux de Lubumbashi, qui ont dénoncé les agissements des autorités congolaises.

Après la victoire de samedi, le président du TPM, Moïse Katumbi, a exprimé son désarroi. “L'équipe est abandonnée par le gouvernement comme si Mazembe n'était pas une équipe congolaise. Nous avons communiqué avant le match et expliqué que le gouvernement congolais ne nous soutient plus depuis trois ans. De plus, nous sommes même privés du droit de survol par Monsieur Lusadisu, le puissant DG de l'ANR et vice-premier ministre de l'Intérieur”, a-t-il déploré, exhortant l'État à “ne pas mélanger la politique et le sport“.

Un vol commercial pour dépanner

La veille du match, le TP Mazembe avait publié une lettre ouverte adressée au Premier ministre congolais, Jean Michel Sama Lukonde, dénonçant l'injustice dont il se dit victime. “Depuis que Monsieur Lusadisu est à la tête de l'Agence Nationale des Renseignements ANR, toutes nos demandes d'autorisation de sortie, de survol du territoire congolais et d'atterrissage sont systématiquement refusées pour tout avion privé transportant une délégation du club ou son président. Tandis que nos adversaires peuvent atterrir avec leurs avions privés, le TP Mazembe doit passer des nuits entières dans les escales des aéroports de transit“, peut-on lire dans la lettre.

Dans ces conditions, le TPM devrait s'envoler pour l'Afrique du Sud mardi à bord d'un vol commercial.

Avatar photo
Nathacio De Souza

Passionné de football, je jongle entre les touches du clavier aussi habilement que Vinicius avec un ballon. Je transforme chaque match, chaque action, chaque but en une symphonie de mots.