L’affaire a agité le TP Mazembe ces derniers jours. Présenté par son employeur comme en préparation de fuite pour l’Angola et le club de Primeiro de Agosto, Glody Likonza est finalement rentré jeudi à Lubumbashi, ce qui n’a pas empêché les Corbeaux de sanctionner le jeune milieu de terrain à son retour.

«Glody Likonza a solennellement reconnu sa mésaventure et imploré toutes les excuses de la direction. En se rétractant, le jeune formé à la KFA a montré qu’il a été entraîné et roulé par des personnes malveillantes. Ce triste épisode est à oublier et le TPM renouvelle toute sa confiance à son joueur avec lequel il est lié jusqu’en juin 2023. Likonza est autorisé à reprendre les entraînements, il a par la même occasion reçu une notification sur le contenu de sa sanction», indique un communiqué du TPM sans préciser la nature de la sanction.

Les Ivoiriens autorisés à rentrer au pays

Likonza n’est pas le seul joueur sanctionné puisque le défenseur Arsène Zola, qui se trouvait lui aussi à Kinshasa pour régler des problèmes personnels, et «dont le TPM attend l’offre d’un club lettonien», a lui aussi été sanctionné, tout comme le défenseur central zambien Kabaso Chongo, rentré en retard.

A l’inverse, les Ivoiriens Christian Koffi Kouamé et Wonlo Coulibaly ont été autorisés à rentrer temporairement dans leur pays. Bloqué par les restrictions de déplacement, le premier n’a pas pu voir sa famille depuis le décès de sa mère en mars. Coulibaly doit quant à lui renouveler son passeport.