CAN 2023 : Vahid refuse de parler du Maroc !

Récemment interrogé sur l’équipe du Maroc, l’ancien sélectionneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzic, a préféré botter en touche.

Plus d’an après son éviction sur le banc de la sélection marocaine à l’aube de la Coupe du monde 2022 au Qatar, la douleur est encore vive chez l’entraineur Vahid Halilhodzic. En atteste son refus catégorique de s'exprimer alors qu’il a été convié lors d’une interview à livrer son opinion sur la quatrième place du Maroc, une performance inédite pour une nation africaine dans l’histoire de la compétition.

« Je ne veux pas parler du Maroc »

« Je ne veux pas parler de l'équipe nationale marocaine », a-t-il en effet sèchement répondu pour la chaîne égyptienne Al Hayat dans des propos retranscrits par le média Hespress. Un refus qui témoigne de son souhait de ne pas s’appesantir sur l’équipe de son successeur Walid Regragui après l’avoir citée parmi les favorites pour le sacre à la CAN 2023 aux côtés du pays hôte la Côte d’Ivoire, du rival et vainqueur de l’avant-dernière édition en 2019, l’Algérie, du vice-champion en titre et recordman de victoires (7) l’Égypte, et du tenant du titre, le Sénégal.

En mai dernier, l’ex-sélectionneur de l’Algérie s’était déjà longuement confié sur son traumatisme suscité par ce troisième limogeage après avoir qualifié une sélection pour le tournoi planétaire, après la Côte d’Ivoire en 2010 et le Japon en 2018. « C'est un traumatisme difficile à avaler et à accepter. Même en tant que joueur, j'ai vécu la même chose. Je voulais devenir le meilleur buteur de la Coupe du monde, pour avoir une véritable affirmation, mais cela n'est jamais arrivé. J'ai donc des traumatismes qui me font mal, mais la vie continue. Pour l'instant, je suis en bonne santé, mais tout ce qui s'est passé dans ma vie et dans ma carrière a probablement affecté ma santé », avait-il notamment expliqué au média N1.

« Certains joueurs ont essayé de me contacter, parce qu'ils ne pouvaient pas s'exprimer dans les médias, pour faire des déclarations. C'est une question de politique. C'est comme ça que ça marche. Certains de mes anciens joueurs dans d'autres pays communiquent toujours avec moi, mais j'ai refusé de parler à qui que ce soit au Maroc », avait-il ajouté.

CAN 2023 : Vahid refuse de parler du Maroc !
Prudence Ahanogbe