Victor Ikpeba, de victoires en échecs

Victor Ikpeba, c'est d'abord un début de carrière spectaculaire. A tout juste vingt ans, le Super Eagle a très certainement vécu en six saisons, à Monaco, ses plus belles années de footballeur professionnel. Repéré a seize ans au Nigéria, lors de la Coupe du monde des moins de 20 ans, l’Aigle nigérian tape dans l’œil de recruteurs belges. Le jeune talent connaîtra le succès, mais pas seulement…


Loin de ses débuts avec le RFC Liège, son arrivée en France en 1993, au sein de l'AS Monaco, lui a valu de s’inscrire parmi le gotha des meilleurs joueurs du championnat de France. Malgré un petit gabarit, Victor Ikpeba cultivait une vitesse et un démarrage assez impressionnant. Une technique à l’africaine. Monaco se voit donc doté d’un joueur très vif et très adroit devant les buts. Ikpeba n’a que 20 ans et un avenir tout tracé.

Tapis rouge à Monaco

Sous les couleurs rouges et blanches, le footballeur nigérian se fait une place d’honneur dans le club monégasque. Ses buts majestueux lui ont valu d’être l’égal des N’Doram et des Weah. Ikpeba illuminera le championnat de France. En1997, il participera activement à la conquête du titre. Cette année là, il devient Ballon d'Or africain. La Ligue 1 a inévitablement, pendant un certain temps, été gâtée en joueur de génie, étant à eux seuls, capables de faire lever les foules, à l’image de Victor Ikpeba.

Le joueur nigérian, toujours dans le soucis de s’imposer efficacement en Europe, décide de quitter la France en 1999 pour la Bundesliga et le Westfalenstadion de Dortmund. Un championnat certainement très physique à l’époque. Mais Victor Ikpeba ne trouvera pas sa place au Bundesliga et n’y restera que deux ans. Il semble que le footballeur de renom y perde progressivement de ses capacités. Entre 2001 et 2004, il porte successivement les couleurs du Bétis Séville, de Tripoli et de Charleroi. Une lente descente aux enfers…

Le drame de sa vie

Après l’ASM, la suite de son parcours n’a été qu’une accumulation de mauvais choix. Pire, sa vie personnelle en prend également un coup: alors âgée de 26 ans, son épouse Atinuke, décède suite à un cancer du sein. Elle emmènera avec elle, les ailes de son Aigle. La disparition de sa femme explique très certainement la mauvaise passe que traverse l’ancien monégasque.

Il tente un retour en Belgique en 2003. C’est encore un échec, il n’y restera qu’un an. Rongé par les blessures et par le manque d’argent, l’ancien Monégasque a besoin de se refaire une santé financière et sportive. En 2005, l’attaquant s’envole vers le Qatar où il évolue à Al Sadd Doha. C’est avec beaucoup de mal qu’il essaie de reprendre goût au ballon rond. Mais il est déjà trop tard. Le football semble désormais très loin pour lui. En 2005, à peine âgé de 32 ans, il décide de quitter définitivement le milieu footballistique et prend alors sa retraite.

Victor Ikpeba laisse derrière lui un souvenir impérissable dans l’esprit des supporters. Et malgré une triste fin de carrière, l’attaquant nigérian aura réussi une entrée fulgurante dans les stades français. Aujourd’hui, l’aigle nigérian vit à Monaco, où il élève ses trois enfants.

Avatar photo
Fouâd Harit