Côte d’Ivoire - Grande-Bretagne
Côte d’Ivoire : la CAN, sa retraite, ses regrets… les confidences de Yaya Touré
Retraité international avec la Côte d’Ivoire depuis septembre dernier, Yaya Touré exprime quelques regrets quant à sa décision. Longuement interrogé par SFR Sport, le milieu de terrain de Manchester City juge également les chances des Eléphants à la CAN 2017.

- Sa retraite internationale

"Des regrets, on en a toujours. Pourquoi je vous dis ça ? Parce que c’est toujours important et ça fait toujours chaud au cœur de pouvoir défendre son pays dans une compétition internationale. C’est vrai qu’aujourd’hui, beaucoup de choses ont été dites, que j’arrêtais parce que je me sentais fatigué, que j’arrêtais parce que je ne pouvais plus physiquement...

C’est tout le contraire. J’ai arrêté parce que je pense que c’était le moment. Je voulais que mes jeunes frères y participent et aient cette faveur-là. C’est vrai que je vais regarder avec un œil et avec un peu de regrets aussi, parce que je me sentais quand même apte. Mais bon, certaines choses ont fait que je me suis retiré."

- La CAN qui attend les Eléphants

"J’ai entendu que Gervinho s’est blessé, malheureusement. La Côte d’Ivoire devra faire sans son capitaine. Mais bon, je crois que je vais leur souhaiter bonne chance, et je vais les suivre parce que ce sont mes compatriotes, ce sont mes frères, et beaucoup de partenaires avec qui j’ai souffert pendant la CAN 2015 qu’on a remportée ensemble."

- Ses favoris pour la CAN

"Je dirais bien la Côte d’Ivoire. Mais sinon, il y a aussi le Cameroun, l’Egypte, le Maroc de mon ancien coach Hervé Renard, qui est toujours quelqu’un en qui on ne croit pas au début, qu’on voit différemment, mais c’est un challenger ce type, c’est un gagneur. Je crois qu’il va faire forte impression. C’est vrai que les gens vont l’attendre.

Il a de bonnes chances parce qu’il a toujours cette sensation, cette odeur, cette manière de voir des champions. Et il sait galvaniser son équipe. Je peux vous le dire, il est très très fort. Je crois que (le Maroc) sera l’adversaire de la Côte d’Ivoire. Il y a le Ghana aussi qu’il ne faut pas négliger. Il y a aussi le pays hôte, le Gabon. Il y a beaucoup d’équipes. Sans oublier non plus l’Algérie. Ca va être une belle compétition."

- Son avenir

"J’ai un peu plus d’expérience. Et bizarrement, je commence à avoir envie de continuer à jouer. Des choses me passent dans la tête... Pour moi, arrêter, ça va être difficile. Ce qui va plus me manquer, je crois que ce seront les vestiaires, les entraînements, me lever tous les matins. Je crois que c’est ça qui commence à me faire un peu peur. Sinon, je crois que physiquement, mentalement, je suis bien, j’ai encore envie de jouer. Mes proches me disent peut-être jusqu’à 40 ans, mais bon on verra."


Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Côte d’Ivoire




 
en bref

zoom



lire aussi

newsletter
 

recherche
 

l'actu d'afrik.com