Al-Ittihad : une polémique avec Hamdallah

L'international marocain Abderrazak Hamdallah (24 capes, 6 buts) pourrait bien ne pas faire long feu à Al-Ittihad, il est, comme beaucoup le prédisaient, barré par Karim Benzema qui évolue seul en pointe.

Après avoir débuté les deux premiers matchs de la Coupe Arabe des clubs champions comme titulaire aux côtés de Benzema, le buteur de 32 ans n'a pas joué samedi lors de la défaite contre Al-Hilal (1-3) en quarts de finale de la compétition. Officiellement, il avait été déclaré blessé. Mais la réalité pourrait être sensiblement différente. En conférence de presse d'après-match, Nuno Esprito Santo, l'entraîneur de la formation saoudienne, a reconnu l'existence d'un malaise  entre le Lion de l'Atlas et le club d'Al-Ittihad.

“C’est un souci que nous réglerons en interne avec les gens honnêtes. Ceux qui désirent rester à Al Ittihad resteront.” a-t-il notamment lancé. Des propos lourds de sous-entendus et qui semblent indiquer de façon subtile la porte de sortie à Hamdallah. Si certains se réjouissaient de le voir former un duo d'attaque avec KB9, et si les débuts avaient été prometteurs avec notamment une passe du Nueve pour le Marocain lors de leur premier match contre l'Espérance Tunis (2-1) il semble que ce soit déjà la fin de la doublette.

Un traitement injuste ?

Hamdallah est réputé pour être un joueur caractériel. Si le natif de Safi n'a pas sa langue dans sa poche, on peut aussi penser que son traitement chez les Jaune et Noir n'est pas équitable. Car le trentenaire a fait ses preuves avec le club de Saudi Pro League, avec qui il a été sacré champion national la saison passée. Depuis son arrivée à Al-Ittihad, l'avant-centre a inscrit 39 buts en 49 matchs au club. Un bilan reluisant, qui l'était d'ailleurs tout autant lorsqu'il était à Al-Nassr entre 2018 et 2021 (115 buts en 108 matchs), mais qui ne devrait donc pas suffire pour que l'écurie saoudienne lui redonne du temps de jeu. D'après le compte Twitter spécialisé Soccer212, le joueur aurait de toute façon déjà demandé son départ. Il ne devrait pas avoir de mal à trouver preneur au vu de sa forme affichée la saison dernière. Son âge (32 ans) et sa réputation de joueur difficile à apprivoiser pourraient en revanche jouer en sa défaveur. Affaire à suivre…

Al-Ittihad : une polémique avec Hamdallah
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.