Algérie : Petkovic s’explique pour Belaïli et Slimani

Vladimir Petkovic, le sélectionneur de l'Algérie, a communiqué ce jeudi sa liste de 25 joueurs retenus pour défier la Guinée (6 juin à Baraki) puis l'Ouganda (10 juin à Kampala), à l'occasion des 3e et 4e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026. Ce sera sans l'ailier Youcef Belaïli, ni le meilleur buteur de l'histoire de la sélection, Islam Slimani.

Outre l'absence pressentie de Riyad Mahrez, qui vient d'avoir un vif échange par médias interposés avec Petkovic, les Fennecs devront faire sans deux autres historiques, Belaïli et Slimani, eux aussi déjà absents en mars. Forcément, le technicien a été invité à s'exprimer sur ces choix.

Belaïli est un joueur doté de nombreuses qualités, mais nous avons beaucoup d'autres joueurs talentueux dans le groupe. Il a également rencontré de nombreux problèmes disciplinaires, mais la porte de l'équipe nationale reste ouverte pour lui“, s'est justifié Petkovic au sujet de la non-convocation du bad boy du football algérien, pourtant auteur d'une saison XXL pour son come-back au pays avec le MC Alger.

En litige avec son ex-club d'Al-Ahli en Arabie saoudite, l'ancien joueur de l'AC Ajaccio vient d'être couronné champion d'Algérie, mais ni lui ni aucun de ses coéquipiers n'est donc appelé. “Je félicite le MCA pour le championnat mais concernant l’absence de joueurs du club c’est parce que j’ai mieux actuellement. Surtout je ne voulais pas trop changer le groupe, j’ai besoin de cohésion”, a expliqué Petkovic.

“La porte ne sera jamais fermée”

Le coach bosniaquo-suisse a ensuite évoqué le cas Slimani, joueur de Mechelen en D1 belge depuis le début d'année (13 matchs, 3 buts et 4 passes décisives en championnat). “Islam Slimani ? Pour lui et d'autres, la porte ne sera jamais fermée. J'ai convoqué à nouveau les joueurs présents en mars car ils m'ont donné les réponses que je voulais”, s'est justifié Petkovic. En mars, pour son premier rassemblement, les Fennecs avaient battu la Bolivie (3-2) avant de buter contre l'Afrique du Sud (3-3). Des joueurs comme Yacine Brahimi (1 but) ou Yassine Benzia, auteur de 3 buts en 2 matchs pour son retour tonitruant, avaient notamment marqué des points.

Les places sont chères au sein des Fennecs, et Belaïli comme Slimani en font aujourd'hui les frais. Plus tout jeune non plus – ils ont respectivement 32 et 35 ans – il y a sans doute aussi une volonté de Petkovic de rajeunir son effectif pour préparer l'avenir, comme l'atteste notamment la présence des Amine Gouri (24 ans), Anis Hadj Moussa (22 ans) ou encore Mohamed Amoura (24 ans). La première convocation du défenseur Chouaib Keddad (29 ans) déroge toutefois à cette tendance.

Algérie : Petkovic s’explique pour Belaïli et Slimani
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.