Algérie : l’ex-bourreau visé pour le poste de sélectionneur !

L’Algérie multiplie les pistes pour trouver un successeur à l’ancien sélectionneur Djamel Belmadi.

Après le refus de Zinedine Zidane de prendre les rênes des Fennecs, et vu l’indisponibilité d’Hervé Renard, siégeant actuellement sur le banc de l’équipe de France féminine, la Fédération algérienne de football (FAF) creuse d’autres pistes. Si le nom de l’ex-sélectionneur du Maroc, Vahid Halilhodzic, a dernièrement circulé en vue d'un potentiel retour après un premier mandat de 2011 à 2014, les dirigeants algériens convoiteraient également Amir Abdou. C’est ce qu’annonce le journaliste Lassana Camara.

Bourreau des Verts lors de l’ultime journée de groupes de la CAN 2023 (1-0), le technicien franco-comorien a fait forte impression avec la Mauritanie. Les Mourabitounes ont en effet décroché leur première qualification au tour à élimination directe de la CAN (défaite 1-0 contre le Cap-Vert en 8es de finale). Un nouvel exploit étoffant un peu plus le CV du natif de Marseille, lequel avait conduit les Comores jusqu’en huitièmes de finale lors de la précédente édition pour leur première participation à la phase finale.

La Côte d’Ivoire à l’affût

Les champions d’Afrique 2019 doivent néanmoins composer avec la concurrence. Car toujours selon Lassana Camara, le Ghana, le Burkina Faso et même la Côte d’Ivoire, actuellement coachée par l'intérimaire Emerse Faé, sont également intéressés par le profil du stratège de 51 ans.

En poste depuis un an, ce dernier arrive en fin de contrat le 1er mars prochain. Présent actuellement à Nouakchott, il doit rencontrer le président de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM), Ahmed Yahya, afin de faire le bilan de la CAN 2023 et discuter de la possibilité d’un renouvellement de contrat. L’instance pourrait proposer une revalorisation salariale conséquente, sachant que le principal intéressé toucherait actuellement 20 000 euros mensuels.

Pour l’instant, rien n’est encore acté, puisque les pourparlers n’ont pas encore commencé, tempère Camara. L’occasion peut-être pour l’Algérie de passer la seconde dans ce dossier et coiffer la concurrence au poteau.

Algérie : l’ex-bourreau visé pour le poste de sélectionneur !
Prudence Ahanogbe