ASEC : Lwandamina sait ce qui cloche

Accroché à domicile par Zesco United (1-1) mercredi, l’ASEC Mimosas peine à se montrer à la hauteur en Ligue des champions. Cette situation est imputable à l’inexpérience et à l’individualisme de l’équipe selon George Lwandamina, l’entraîneur du club zambien.


De notre correspondant à Abidjan

L’ASEC Mimosas est au bord de l’élimination en phase de poule de la Ligue des champions. En quatre sorties, le club jaune et noir n’a pu glaner que 4 points dont un seul lors de la double confrontation contre Zesco United.

Lourdement défaits lors de la manche aller à Lusaka (3-1), les Mimos n’ont pu faire mieux que de concéder le match nul (1-1) face aux Zambiens au retour à Abidjan, mercredi à l’occasion de la 4e journée du groupe A. Après avoir fait le plus difficile en ouvrant le score à la 75e min par les soins du défenseur Nabi Koné, l’ASEC s’est aussitôt fait rejoindre au score trois minutes plus tard par le truchement de Jackson Mwanza.

Jouer collectif pour progresser

Cette contre-performance, l’entraîneur de Zesco United, George Lwandamina, l’explique par l’inexpérience des joueurs de l’équipe ivoirienne. “Les joueurs de l’ASEC sont jeunes et inexpérimentés. Ils ont certes du talent mais ils jouent individuellement“, constate celui qui est également sélectionneur des Chipolopolo. Comme conseil, le technicien zambien suggère aux Mimos de jouer en équipe. “Ils doivent former une unité et jouer collectif pour progresser“, indique-t-il.

Il revient donc à Traoré Siaka, le coach de l’ASEC, de prendre bonne note de ces conseils. Lui dont les supporters appelés actionnaires ont bruyamment réclamé sa démission à l’issue de la rencontre.

Avatar photo
Pierre Kouamé