Avant Mahrez, ces Algériens passés par l’Arabie Saoudite

Vendredi, Riyad Mahrez a officiellement quitté Manchester City pour rejoindre l'équipe saoudienne d'Al-Ahli, moyennant 35 millions d'euros. À l'âge de 32 ans, le Fennec, qui s'est engagé pour quatre ans, se lance ainsi dans la dernière étape de sa carrière dans le pays de l'or noir. De nombreux autres joueurs algériens avaient franchi le pas avant lui. On vous a dressé une liste non-exhaustive.

Mais jusqu'où cela ira-t-elle ? L'Arabie saoudite est littéralement en train de dépouiller le continent européen de ses meilleurs éléments. Avant Mahrez ? Cristiano Ronaldo (Al-Nassr), pionnier cet hiver, qui a donc été suivi en ce mercato estival par Karim Benzema et Ngolo Kanté (Al-Ittihad), Kalidou Koulibaly (Al-Hilal) ou encore le portier sénégalais Edouard Mendy, qui évoluera dans la même équipe que Mahrez. Comme évoqué un peu plus haut, voyons sans plus attendre la liste des joueurs algériens ayant déjà joué en Arabie saoudite.

Raïs M'Bolhi

Le gardien historique des Fennecs, 96 fois capé avec la sélection et aujourd'hui âgé de 37 ans, avait rejoint l'Arabie Saoudite et le club d'Ettifaq début 2018. L'été dernier, après quatre saisons et demi dans l'élite du football saoudien, le vainqueur de la CAN 2019 et huitième de finaliste du Mondial 2014 avait décidé de rejoindre Al-Qadisiya, en deuxième division. Au total, il aura disputé 130 matchs dans le Golfe.

Djamel Benlamri

Joueur de la formation d'Al Shabab Riyad entre 2016 et 2020 (77 matchs, 2 buts) et passé sans le même succès par Khaleej FC (seulement 9 rencontres) la saison dernière, le champion d'Afrique 2019 Djamel Benlamri connaît lui aussi très bien le championnat de Saudi Premier League. Le défenseur central aux 33 capes avec les Fennecs évolue désormais au pays, du côté du MC Alger. A noter qu'il avait dû s'acquitter d'une amende de 905 000 euros à son club d'Al Shabab, suite à une plainte déposée de la part de la formation saoudienne qui l'avait accusé de s'engager gratuitement fin 2020 avec l'Olympique Lyonnais.

Youcef Belaïli

Youcef Belaïli n'a pas forcément pour habitude de quitter ses clubs en bons termes. Avec Al-Ahli, écurie où va évoluer Mahrez et où il a joué en 2019-2020, cela s'est terminé en litige. Suite à son refus de revenir à Djeddah après la saison, le milieu de terrain avait en effet été contraint de payer 1,6 million d'euros au club saoudien. Sur le plan sportif, il avait disputé 19 rencontres et inscrit 6 buts. Pas rancunier, il vient tout de même de féliciter l'ancien Citizens pour sa signature à Al-Ahli.

Anthar Yahia

Aujourd'hui retraité, l'ancien défenseur international algérien (53 capes et 6 buts) avait évolué à Al-Nassr durant la première moitié de la saison 2011-2012. Il n'y avait disputé que 13 rencontres (pour un but) avant de rompre son contrat de deux ans à l'amiable et de s'engager avec Kaiserslautern en Bundesliga. Agé de 29 ans lors de son passage dans le Golfe, il était à l'époque au crépuscule de sa carrière internationale, qu'il stoppa en mai 2012.

Carl Medjani

Carl Medjani a effectué une honnête carrière, notamment marquée par sa longue aventure au sein de la sélection algérienne (62 capes, 4 but). Aujourd'hui âgé de 38 ans et retraité des terrains, le Lyonnais de naissance s'était engagé avec Ohod Club en 2019. Alors en fin de carrière et déjà retraité international, Il n'avait évolué qu'une seule saison en Saudi Pro League (15 matchs, 3 buts). Ce fût sa dernière expérience dans le monde professionnel.

Azzedine Doukha

A l'instar du portier Raïs M'Bolhi, Azzedine Doukha a lui aussi connu la première division saoudienne. Le portier avait d'abord enfilé les gants au sein de l'Ohod Club durant la saison 2017-2018 avant de défendre les couleurs d'Al-Raed durant trois saisons. Au total, il aura joué 144 matchs en Arabie Saoudite. Il est depuis rentré au pays et évoluait dans les rangs du CR Belouizdad la saison dernière avec lequel il s'est adjugé le titre de champion.

Moustapha Zeghba

Jamais deux gardiens sans trois ! Moustapha Zeghba a lui aussi joué au pays de l'or noir. L'international algérien (7 capes) avait découvert la Saudi Pro League avec Al-Wehda durant la saison 2019-2020, avant d'évoluer durant quatre saisons au Damac FC. Au total, le portier de 32 ans a joué 113 matchs en Arabie Saoudite, inscrivant même un but sur un long dégagement face à Al Taï en octobre dernier;

Saphir Taïder

C'est peu de dire que Saphir Taïder gardera un mauvais souvenir de son passage dans le club d'Al-Aïn. Arrivé en octobre 2021, l'ancien joueur de l'Inter Milan réussit pourtant des débuts encourageants sur le plan sportif (3 buts en 7 matchs) avant de se blesser au talon d'Achille. D'un commun accord, il résiliera son contrat au mois d'août. Confronté à des problèmes de versements de salaire durant son passage au pays de l'or noir, il est aujourd'hui sans club à 31 ans.

Abdelmoumene Djabou

Le meneur de jeu Abdelmoumene Djabou n'aura effectué qu'un passage éclair en Saudi Pro League ! Prêté par l'ES Sétif en seconde partie de saison 2017-2018 à Al-Nassr, il n'y dispute que 8 petits matchs pour un but inscrit. Son option d'achat n'avait pas été levée par la formation saoudienne et il était rentré au pays pour y poursuivre sa carrière (MC Alger puis de nouveau l'ES Sétif).

Ryad Boudebouz

Ancien joueur frisson de la Ligue 1 passé notamment par Sochaux, Montpellier et Saint-Etienne, Ryad Boudebouz évoluait la saison passée à Al-Ahli, en seconde division saoudienne. Auteur d'une saison aboutie (9 pions et autant de passes décisives en 27 matchs) et du but de la montée, il s'apprête désormais à découvrir la première division locale. Même s'il évoluait la saison passée dans l'antichambre de l'élite, le Fennec percevait tout de même près de 2,3 millions d'euros annuel.

Hillel Soudani

Aujourd'hui au NK Maribor en Slovénie, Hillal Soudani évoluait encore la saison dernière en Arabie Saoudite, qu'il avait rejoint début 2021. Au total, l'homme aux 24 buts avec les Verts aura disputé 61 matchs et inscrit 16 buts dans ses deux clubs côtoyés dans le pays du pétrole (Al-Fateh et Damac). A désormais 35 ans, l'attaquant – qui n'est désormais plus appelé en sélection – se dirige tranquillement vers la fin de sa carrière.

Mohamed Benyettou

Jamais capé en équipe nationale malgré sa belle carrière, l'attaquant Mohamed Benyettou aura évolué deux saisons et demi en Saudi Pro League, plus précisément dans les rangs d'Al Shabab. Au total, il aura inscrit 30 buts en 66 matchs lors de son passage entre 2016 et 2018. Agé de 33 ans, il évolue désormais à Al Wakrah, au Qatar.

Mokhtar Belkhiter

Arrière droit ayant brièvement connu la sélection algérienne entre 2017 et 2018 (3 capes), Mokhtar Belkiter avait effectué un court passage en prêt à Al-Qadisiya, en première division saoudienne. Il y avait disputé 12 rencontres. Agé de 31 ans, il évolue désormais au CR Belouizdad, club avec lequel il vient de remporter pour la troisième fois consécutive le titre de champion d'Algérie.

Mehdi Tahrat

Imposant défenseur central (1 mètre 93) de 33 ans, Medhi Tahrat a défendu les couleurs d'Abha Club entre 2019 et 2021. Il y a disputé 55 rencontres et inscrit 3 buts. Après ce passage réussi, le vainqueur de la CAN 2019 avait signé à Al Gharafa (Qatar), où il évolue toujours aujourd'hui. Comptant 19 capes avec les Fennecs, il est à noter qu'il était toujours appelé par Djamel Belmadi lors de son passage en Saudi Pro League.

Sofiane Bendebka

Le trentenaire Sofiane Bendebka se régale en Arabie Saoudite ! Le milieu de terrain évolue depuis début 2020 à Al-Fateh, en première division. Il compte à ce jour 23 buts en 93 rencontres. L'international algérien n'a jamais été aussi prolifique au cours de sa carrière, même s'il était déjà souvent montré décisif lorsqu'il évoluait encore au pays.

Karim Aribi

Karim Aribi, 29 ans, évoluait la saison dernière à Al-Qadisiyya, en deuxième division saoudienne. Après un passage raté au Nîmes Olympique (Ligue 1 et Ligue 2), où il n'a pas inscrit le moindre but en une saison et demi, il avait décidé de rentrer au pays au CR Belouizdad avant que les sirènes de l'étranger ne l'appellent de nouveau. Après des débuts réussis à Al-Qadisiyya (2 buts lors des 3 premiers matchs), il avait ensuite connu une longue période de disette, perdant même sa place de titulaire.

Farouk Chafaï

Farouk Chafaï, défenseur historique de l'USM Alger avec lequel il a notamment glané deux titres de champion national et été finaliste de la Ligue des champions en 2015, avait décidé de rejoindre le Damac FC (Saudi Pro League) début 2020 après une demi-saison au MC Alger. Le Fennec âgé de 33 ans y évolue toujours à l'heure actuelle. S'il n'a pas réussi à y garnir son palmarès, il réalise des saisons pleines (99 matchs, 13 buts).

Abdelkader Bedrane

Abdelkader Bedrane n'avait jamais évolué en dehors du Maghreb. L'été dernier, à tout juste 30 ans, il avait décidé de sauter le pas en s'engageant avec le Damac FC en Saudi Pro League. Avec la formation basée dans la ville de Khamis Mushait, le défenseur central a disputé 20 rencontres de championnat (1 but). A 31 ans, il n'incarne plus vraiment l'avenir des Fennecs mais reste un joueur sérieux et fiable.

Ibrahim Chenihi

Le milieu de terrain Ibrahim Chenihi, âgé aujourd'hui de 33 ans et sans club, a évolué en Saudi Pro League entre début 2018 et 2021. Lors de ses trois saisons et demi dans le Golfe, il a représenté deux clubs (Al Fateh et Damac) et disputé un total de 65 rencontres pour 9 buts inscrits. Pour la saison 2021-2022, il était rentré au pays, à l'USM Alger.

Amir Sayoud

Amir Sayoud, milieu offensif de 32 ans, s'éclate dans le Golfe ! Il évolue avec brio dans les rangs d'Al-Taï (D1). La saison dernière, il a inscrit 10 buts et délivré 6 passes décisives en 27 rencontres de championnat ! L'ancien canonnier du CR Belouizdad vient de s'engager avec Al-Raed, une autre formation de l'élite du football saoudien.

Tayeb Meziani

L'attaquant de 27 ans, qui vient de s'engager à l'ES Tunis, aura effectué un passage bien peu prolifique dans le Golfe. Pensionnaire d'Abha Club entre début 2022 et juin 2023, il n'a tout simplement pas réussi à inscrire le moindre but en 21 rencontres disputées. En espérant qu'il puisse rapidement retrouver le chemin des filets en Tunisie.

Avant Mahrez, ces Algériens passés par l’Arabie Saoudite
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.