Six équipes vont prendre part aux play-offs du championnat de Belgique. Parmi elles, l’Anderlecht de Chancel Mbemba, tenant du titre, l’irrégulier Standard de Liège de Ricardo Faty ou encore le surprenant Chareleroi de Neeskens Kebano. Plus bas, d’autres formations lutteront pour d’autres enjeux. Tour d’horizon.


La saison classique a touché à sa fin dimanche en Belgique. Place désormais aux play-offs ! A partir du 5 avril, pendant dix journées, les six premiers du classement vont se disputer le titre et les places européennes. Et pour le sprint final, les compteurs sont en partie remis à zéro (les points que possédaient chaque équipe sont divisés par deux), ce qui permet à Charleroi, sixième de ne pointer qu’à six unités du FC Bruges, leader.

De nombreux Africains vont prendre part à cette grande explication. Champion en titre, Anderlecht va tenter de défendre sa couronne avec ses Guinéens Ibrahima Conte et Idrissa Sylla, son Ghanéen Franck Acheampong, son Ivoirien Cyriac mais surtout ses Congolais Fabrice N’Sakala et Chancel Mbemba. Ce dernier a même été élu meilleur défenseur central de la saison classique par les internautes du quotidien la Dernière Heure.

Pour conserver leur titre, les Mauves devront doubler La Gantoise du néo-international nigérian Moses Simon, auteur de six buts en huit matches depuis son arrivée en janvier, mais surtout le FC Bruges du Belgo-guinéen Obbi Oulare.

Lot de consolation pour Genk et Mbodji ?

Malgré son manque de régularité, le Standard de Liège de Ricardo Faty, Mehdi Carcela-Gonzalez, Eyong Enoh, Imoh Ezekiel et Geoffrey Mujangi Bia tentera de se mêler à la lutte. Mais l’invité surprise des play-offs est incontestablement le Charleroi de Neeskens Kebano. Avec neuf buts et six passes décisives, le Congolais a joué un rôle-clé dans la folle remontée des Zèbres qui peuvent aussi compter sur le gardien Parfait Mandanda (qui fait banquette depuis quelques mois) et sur le Diable Rouge Francis N’Ganga.

Pour atteindre les play-offs, Charleroi a devancé de justesse le RC Genk (au nombre de victoires obtenues, premier critère utilisé en Pro League pour départager deux équipes à égalité). Le Sénégalais Kara Mbodji, le Congolais Hervé Kage, le Sud-Africain Anele Ngcongca et l’Ivoiren Sekou Cissé devront donc se consoler avec les play-offs II qui opposent les équipes classées de la 7e à la 14e places et peuvent offrir un ticket pour l’Europa League au terme de deux barrages.

La résurrection de Gounongbe ?

Le Lokeren de Copa Barry, Djamel Abdoun, Ayanda Patosi et Mbaye Leye est également engagé dans cette course, à la lutte avec l’Ostende du Gabonais Didier Ovono ou encore Westerlo où le Béninois Frédéric Gounongbe, meilleur buteur en début de saison, a bien du mal à récupérer d’une blessure contractée en octobre.

Pour le Cercle Bruges du Congolais Junior Kabananga et le Lierse du Guinéen Alhassane Keita, l’objectif sera tout simplement de ne pas descendre. Pour éviter de monter dans la charette, les deux clubs s’affronteront cinq fois !

 Le tableau des play-offs

Play-offs I (pour le titre) : FC Bruges 31 points; La Gantoise, 29 pts; Anderlecht, 29 pts; Standard 27 pts; Courtai 26 pts; Charleroi 25 pts.

Play-offs II

Genk, Malines, Zulte Waregem, Waasland-Beveren (Groupe A)

Lokeren, Ostende, Westerlo, Mouscron-Péruwelz (Groupe B)

Les équipes sont réparties en deux groupes et les compteurs remis à zéro; les premiers de chaque groupe s’affrontent puis le vainqueur défie le 5e des play-offs I pour une place en Europe League.

Play-offs III

Cercles de Bruges, Lierse

Les deux équipes s’affrontent cinq fois. Le perdant est relégué; le gagnant dispute un barrage avec les équipes de deuxième division.