Attendu le 28 décembre pour la reprise de l’entraînement avec Bordeaux, Samuel Kalu était désespérément absent depuis. Bloqué dans son pays natal au Nigeria, l’ailier avait invoqué des problèmes de passeport pour justifier son retard. Mais le Super Eagle a finalement effectué son retour à l’entraînement lundi, avec 9 jours de retard donc. Reste à savoir si sa version des faits va convaincre ses dirigeants ou s’il va écoper d’une sanction pour ce retard conséquent.