Cameroun : brouille Song-Onana, Aboubakar déballe tout !

L’affaire André Onana n’a pas fini de faire couler de l’encre. Dans une récente interview, le capitaine des Lions Indomptables, Vincent Aboubakar (95 capes, 35 buts), a révélé les dessous du clash entre le gardien de l’Inter Milan (39 apparitions pour 19 clean sheets cette saison) et le sélectionneur Rigobert Song.

Ce qui s’est passé entre Onana et Rigobert Song

La Coupe du monde 2022 a laissé un arrière-goût amer au Cameroun. En effet, la campagne de l’équipe nationale au Qatar (élimination dès la phase de groupes, ndlr), a été parasitée par une brouille entre André Onana et le sélectionneur Rigobert Song, qui a conduit le « fils » de Samuel Eto’o à claquer la porte en plein tournoi puis à prendre prématurément sa retraite internationale. Interviewé par Diomansy Kamara, ex-international sénégalais (50 capes, 9 buts) devenu consultant, dans l’émission « Droit dans les yeux » sur Canal+ Sport Afrique, le numéro 10 de Besiktas a dévoilé les coulisses de l’affrontement électrique entre les deux hommes.

« (Voici) ce qui s’est passé réellement à la Coupe du monde. On arrive à l’entrainement, on commence à faire la mise en place. Et le coach parle, André Onana parle. Ils se sont pris la tête vite fait. Après, ils ont continué. Et le coach a dit ‘il faut fermer ta bouche, il faut me respecter’. Après, le coach a demandé qu’il parte. Et moi je ne sais pas pourquoi. Il y a un manque de respect vis-à-vis des coachs », a raconté l’ancien buteur d’Al-Nassr, avant d’envoyer un message clair à son jeune coéquipier.

Aboubakar milite pour le retour d’André Onana

« Tu ne peux pas avoir tout le confort. Il faut savoir s’adapter. Des fois, tu arrives quelque part où tout est facile. Il y a des fois, il faut lutter et se battre. Aujourd’hui, il doit comprendre qu’il doit se battre et peu importe les situations dans l’équipe nationale, il doit faire profil bas. Et c’est là qu’il va grandir. Parce que le foot, chaque fois que tu affiches une image négative, les gens captent ça. Ils attendent juste le jour que tu vas trébucher pour te balancer tout dans la gueule », a ajouté Aboubakar.

« Le petit doit revenir. Honnêtement, le Cameroun a besoin de lui. C’est un grand gardien. (…) S’il parvient à apprendre de ces moments difficiles, je pense qu’il va mieux grandir. Il a encore de bonnes années de football devant lui », a conclu l’avant-centre de 32 ans. Le message est passé.

Cameroun : brouille Song-Onana, Aboubakar déballe tout !
Prudence Ahanogbe