Cameroun : la Fecafoot condamnée à verser 1,6 M€ à Conceiçao !

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a été déboutée par le Tribunal fédéral suisse dans le litige l’opposant à l’ex-sélectionneur Antonio Conceiçao.

Initialement condamnée par la Commission du Statut du Joueur de la FIFA à verser 1,6 million d’euros au technicien portugais pour licenciement abusif en février 2022, la Fécafoot avait fait appel devant le Tribunal arbitral du sport. Celui-ci a confirmé la sentence en mai dernier. L'instance présidée par Samuel Eto'o avait alors tenté un ultime recours au Tribunal fédéral suisse (TFS). En vain finalement, puisque ce dernier a définitivement débouté la fédération.

« Le recours est rejeté », a tranché le TFS dans un arrêt. Cette fois, la Fécafoot doit en plus régler les frais judiciaires de 16 500 francs suisse (17 000 €) mis à sa charge, et une indemnité de 18 500 francs suisse (un peu plus de 19 000 €) au coach actuellement au chômage « à titre de dépens ».

Le TFS recadre la Fécafoot

L’un des arguments mis en avant par la Fécafoot concernait le non-respect de l'obligation contractuelle par Conceiçao de remporter la CAN 2021 (organisée au pays) ou d’atteindre la finale de l’édition. Un alibi rejeté par le TAS qui estime que l’entraineur de 61 ans n’était pas soumis à une telle obligation, si ce n’est d’atteindre la troisième place de la compétition ; ce qui a été le cas avec la victoire contre le Burkina Faso (3-3, 3-5 ap. t.a.b.) le 5 février. D’autre part selon le TAS, les obligations financières liant les deux parties incombent à la Fécafoot, et non au ministère des Sports comme avancé par la Fécafoot.

Après délibération, la TFS a épinglé la Fécafoot pour tentative d’opposition contre l’interprétation du contrat du travail par le TAS. « A la lecture de l'argumentation développée par l'intéressée (la Fécafoot), il saute aux yeux que celle-ci tente, sous le couvert d'une prétendue atteinte à son droit d'être entendue, de s'en prendre au résultat de l'interprétation du contrat de travail liant les parties, opérée par les arbitres. Il va sans dire que pareille démarche est vouée à l'échec en matière d'arbitrage international », peut-on lire dans un communiqué du TFS.

Cameroun : la Fecafoot condamnée à verser 1,6 M€ à Conceiçao !
Prudence Ahanogbe