Le Congo inquiet à l’idée de se déplacer au Nigeria, la Côte d’Ivoire craignant d’accueillir la Sierra Leone à Abidjan par crainte de propagation du virus Ebola, le Mali inquiet à l’idée d’aller jouer en Algérie après la mort d’Albert Ebossé : la Caf a reçu ces derniers jours diverses demandes de délocalisation de matches concernant les deux premières journées des éliminatoires de la CAN 2015. Mais l’instance dirigeante du football africain reste droit dans ses bottes. « Guinée, Sierra Leone, et Liberia demeurent les trois associations membres invitées à organiser leurs matchs sur terrain neutre du fait de la propagation du virus Ebola dans ces pays, comme précisé dans la circulaire du secrétaire général de la CAF adressée aux 54 associations membres le 12 août dernier« , indique un communiqué de l’instance dirigeante du football africain, diffusé jeudi. Autrement dit, la CAF ne donne pas suite aux demandes concernant d’autres pays et le « calendrier des compétitions demeure inchangé« .