En lice pour l’organisation des CAN 2019 et 2021, la RD Congo s’est visiblement désistée sans crier gare. La CAF l’annonce au détour d’un communiqué indiquant que ses inspecteurs visitent actuellement les installations de la Zambie, dernier pays de leur long périple.


Les inspecteurs de la CAF ont entamé samedi 9 août la visite des installations de la Zambie en vue de l’attribution des CAN 2019 et 2021. Comme en Guinée, en Côte d’Ivoire, en Algérie et au Cameroun, les délégués vont passer au crible plusieurs enceintes, notamment le tout frais National Heroes Stadium de Lusaka (50 000 places) ainsi que les infrastructures touristiques et routières. La visite prendra fin le 17 août.

Après le pays des Chipolopolos, les inspecteurs devaient normalement prendre la route de la RD Congo, elle aussi candidate à l’organisation des CAN 2019 et 2021. Mais les délégués vont pouvoir plier bagages et rendre leurs conclusions plus tôt que prévu, le site de la CAF révélant au détour d’une phrase que le pays des Léopards s’est « retiré » de la course à l’organisation.

Cinq pays en lice

Une annonce surprenante. Fin juillet, des signes avant-coureurs étaient certes apparus mais le ministre des Sports congolais avait évoqué un simple ralentissement du processus de candidature, pas un retrait. Depuis c’était le silence radio. Jusqu’à l’annonce de la CAF.

En septembre, le comité exécutif de l’instance panafricaine annoncera les heureux lauréats pour les éditions 2019 et 2021 et si côté guinéen, ivoirien, algérien, camerounais et zambien, on croisera les doigts, il n’y aura, côté congolais, rien à espérer…