Mise à jour : 29/06, 21h (Paris) : ce match a eu lieu, cliquez ici pour accéder au compte-rendu.

Déjà opposés en demi-finale de la précédente édition, le Cameroun et le Ghana se retrouvent ce samedi à Ismaïlia pour le choc au sommet du groupe F de la CAN 2019 (coup d’envoi à 17h GMT, soit 19h en France). Présentation de cette affiche.

L’enjeu

Pas toujours très convaincant ces derniers mois, le tenant du titre camerounais a répondu aux sceptiques par un succès encourageant contre la Guinée Bissau (2-0) pour son entrée en lice à la CAN 2019. Avec plus de réalisme, l’addition aurait pu et dû être plus lourde. Il va falloir confirmer ce samedi face à un adversaire d’un calibre supérieur mais qui a raté son entrée en concédant le match nul face au Bénin (2-2) dans des circonstances certes litigieuses après l’expulsion très sévère de John Boye. Une victoire qualifierait le Cameroun tout en plaçant le Ghana en danger.

Le Ghana a une revanche à prendre

Avec deux matchs nuls et deux victoires en sa faveur, le Cameroun domine nettement le bilan des confrontations entre les deux nations à la CAN. Les Lions Indomptables ont même éliminé le Ghana à deux reprises en demi-finale : en 2008 lors de la CAN en plus organisée au Ghana (0-1) puis lors de la précédente édition, remportée par le Cameroun (0-2). Pour les Black Stars, l’heure de la revanche a sonné !

Le point infirmerie

Côté Cameroun, Fai Collins signe son retour de suspension, tandis qu’Eric-Maxim Choupo-Moting, ménagé dans la semaine, va mieux et devrait être apte. Le groupe est donc au complet mais avec seulement 22 joueurs puisqu’on ne sait toujours pas si la CAF a autorisé le remplacement de Joël Tagueu, qui a déclaré forfait en raison d’une anomalie cardiaque. Côté ghanéen, John Boye est suspendu tandis qu’André Ayew s’est entraîné mais reste sous «surveillance médicale» après avoir ressenti une alerte à l’entraînement.

L’arbitre

Agé de 38 ans, l’Ethiopien Bamlak Tessema Weyesa sera au sifflet pour cette affiche. Bien connu, il officie cette année pour sa 3e CAN consécutive et il était aux commandes en début de semaine lors de Tunisie-Angola (1-1) avec peut-être un penalty litigieux oublié en faveur des Aigles de Carthage.

Les compositions de départ :

Cameroun : Onana –  Kana Biyik, Ngadeu, Bong – Fai, Zambo Anguissa, Mandjeck, Oyongo – Bassogog, Toko Ekambi, Njie.

Ghana : Ofori – Yiadom, Mensah, Nuhu Adams, Baba Rahman – Partey, Wakaso, Asamoah – Atsu, J. Ayew, A. Ayew.

Le sélectionneur camerounais Clarence Seedorf aligne un 3-4-3 et procède à 4 changements dans son onze de départ en intégrant Fai (retour de suspension), Kana Biyik, Bong et Njie au détriment de Tchakonté, Banana, Djoum et Choupo-Moting, ménagé dans la semaine et qui est sans doute préservé sur le banc.

Le sélectionneur des Black Stars, Kwesi Appiah effectue quant à lui trois changements en lançant Kwadwo Asamoah, Baba Rahman et Jonathan Mensah à la place de Thomas Agyepong (blessé), Lumor Agbenyenu et John Boye (suspendu). Annoncé incertain, André Ayew est bien titulaire avec son frère Jordan, tandis que Gyan reste remplaçant.

Ils ont dit :

Georges Mandjeck, milieu de terrain du Cameroun – «Je pense que le Ghana n’a pas oublié la demi-finale perdue d’il y a deux ans. Ils viendront certainement avec un sentiment de revanche. De notre côté, nous allons aborder la rencontre avec un esprit calme.»

Kwadwo Asamoah, milieu de terrain du Ghana – «Tout le monde au Ghana espère un résultat positif de notre part. Notre premier match ne s’est pas déroulé comme nous le souhaitions mais nous n’avons pas perdu. (…) Le Cameroun a remporté notre dernier face-à-face en 2017, mais chaque rencontre est différente. Même lorsqu’il s’agit des mêmes équipes ou des mêmes joueurs, le match sera différent. Pour nous, c’est juste une nouvelle occasion d’affronter à nouveau cette équipe.»