CAN U23 : une finale Maroc-Egypte !

Samedi, les Lionceaux de l'Atlas vont affronter l'Egypte à l'occasion de la finale de cette 4ème édition de la CAN U23 ! Ce duel entre le pays hôte (le Maroc) et le tenant du titre (les Pharaons) s'annonce prometteur ! Si les deux équipes sont déjà assurées de participer aux Jeux Olympiques de Paris 2024, elles voudront finir en beauté le tournoi en soulevant le trophée.

Car une finale, ça ne se joue pas, ça se gagne ! Les joueurs des deux équipes n'ont donc qu'une seule obsession à l'heure actuelle : écrire l'histoire et laisser leur empreinte dans l'histoire de la Coupe d'Afrique des nations U23. Les supporters des Lionceaux de l'Atlas et des Pharaons se préparent quant à eux à vivre une soirée mémorable, remplie de passion et d'émotions. Les chants, les drapeaux et les encouragements résonneront dans les tribunes, créant une atmosphère électrique propice à un grand spectacle. Que le meilleur l'emporte et que cette finale soit à la hauteur des attentes des supporters !

Maroc-Egypte : une finale très attendue !

Le Maroc a arraché sa qualification pour la finale lors d'un match au suspense insoutenable contre le Mali. Après un début de partie dynamique, les Lionceaux ont ouvert le score à la 14ème minute de jeu grâce à un but de Zakaria El Ouahdi. Le Mali est parvenu à égaliser à la 66e minute grâce à une réalisation signée Mamady Diambou. La rencontre s'est terminée sur un score de 1-1 à la fin du temps réglementaire, ce qui a entraîné une prolongation. À la 108ème minute, Amine El Ouazzani a marqué le deuxième but pour le Maroc, mais les Aiglons sont revenus à la marque quelques minutes plus tard grâce grâce à Issoufi Maïga (116e minute). Finalement, les hommes d'Issame Charaï remportent la séance de tirs au but (4-3), se qualifiant ainsi pour la finale et pour les Jeux Olympiques. Le Mali affrontera de son côté la Guinée dans le match pour la troisième place, qui déterminera qui décrochera le 3ème et dernier ticket pour les JO.

Malgré la déception de la défaite, les Aiglons peuvent être fiers d'avoir autant mis en difficultés cette équipe marocaine. Car les Lionceaux de l'Atlas marchaient sur l'eau depuis le début du tournoi avec leurs 3 victoires en autant de matchs lors des phases de poules (2-1 contre la Guinée, 5-1 face au Ghana et 0-1 devant le Congo).

De son côté, l'Égypte s'est également qualifiée pour la finale de la CAN U23 et pour les Jeux Olympiques 2024 en remportant une victoire 1-0 contre la Guinée lors des demi-finales. Mohamed Mahmoud a marqué le seul but du match dès la 8ème minute de jeu. Malgré les efforts de la Guinée pour revenir au score, la défense égyptienne, portée par son dernier rempart Hamza Hussein, a tenu bon. Les Guinéens ont eu plusieurs occasions de marquer, mais n'ont pas réussi à tromper la vigilance du portier des Pharaons. L'Égypte maintient ainsi sa cage inviolée pour la quatrième fois consécutive dans le tournoi et se qualifie pour la finale. Plus tôt dans la compétition, les troupes égyptiennes avaient battus le Mali (1-0) puis le Gabon (0-2). Seule contre-performance : le nul 0-0 contre le Niger lors de leur entrée en lice, finalement sans conséquence.

Au final, cette affiche entre le Maroc et l'Egypte pour cette 4ème finale d'une CAN U23 est tout sauf une surprise. En effet, les deux équipes, qui comptent de nombreux joueurs de talent dans leurs rangs, étaient favorites pour leur demi-finales. Si le football aime créer des surprises, la logique a cette fois été respectée et le Mali et la Guinée n'ont donc pas réussi à créer la surprise, même si le fait d'avoir atteint le dernier carré est déjà très honorable. Difficile de miser sur une équipe en particulier tant cette finale s'annonce serrée ! Mais le Maroc, porté par son public, aura fort à faire pour déverrouiller le verrou égyptien, qui est comme on l'a dit un peu plus haut toujours invaincu depuis le début du tournoi !

Le programme de la finale de la CAN U23

  • Maroc-Egypte, samedi 8 juillet à 22h, Rabat.

Horaires France, soit GMT+2

CAN U23 : une finale Maroc-Egypte !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.