CAN U23 : manita et qualification pour le Maroc

Pour sa deuxième sortie à la CAN U23 2023 à domicile, le Maroc a fait respecter la hiérarchie mardi au stade Moulay Abdallah en étrillant le Ghana (5-1). Largement supérieurs techniquement, les Lionceaux de l'Atlas ont offert un festival en ne laissant aucune miette aux Black Meteors.

Trois buts en 30 minutes

Moins de dix minutes après le coup d’envoi, le Maroc prenait à la gorge son adversaire. À gauche, Ismael Saibari décalait dans son dos Ez Abde qui déposait ensuite son vis-à-vis près de la ligne du corner et passait en retrait pour Amir Richardson. Le milieu du Stade de Reims reprenait de l’intérieur du pied gauche et lobait Ibrahim Danlad au côté opposé – un but validé par la VAR (1-0, 7e). Les Lionceaux, nettement en supériorité technique, doublaient la mise peu avant le quart d’heure de jeu. Après, confirmation de la VAR, Ismael Saibari gratifiait en effet le public d’un superbe but collectif après un une-deux avec Yanis Begraoui au cœur de la défense des Black Meteors (2-0, 13e). Sous assistance respiratoire, le Ghana échappait miraculeusement à l’asphyxie lorsque Begraoui envoyait sa reprise juste au-dessus, sur un centre en retrait de Saibari (29e). Un sursis de brève durée. Puisque dans la foulée, l’attaquant de Pau FC rectifiait son tir et faisait lever le stade Moulay Abdallah après un délicieux double une-deux avec Saibari (3-0, 30e).

Le Ghana était au bord de la rupture. Et pourtant, il réduisait la marque peu avant la mi-temps. En effet, Salim Adams reprenait à bout portant une frappe repoussée par la défense et offrait aux Black Meteors le droit d’y croire (3-1, 43e). Les Ghanéens reprenaient davantage espoir deux minutes plus tard lorsqu’Abdul Fatawu, d’un tir croisé, croyait permettre aux siens de revenir à seulement un but du Maroc. Mais c’était sans compter sur la VAR qui annulait le but pour une irrégularité au départ de l’action (45e). Moment choisi par les Lionceaux pour tuer le match. Sur un contre à deux contre un, Ez Abde suivait parfaitement un tir de Saibari repoussé sur la ligne de but, et reprenait dans les filets (4-1, 48e). Les Ghanéens se montraient dangereux sur un coup franc renvoyé par les montants, mais laissaient de l’espace dans leur dos. Les Marocains n’en demandaient pas tant et corsaient l’addition par Yanis Begraoui sur un contre éclair avec Ez Abde à la baguette ; l’attaquant prenait le contre-pied parfait de Danlad et s’offrait le doublé (5-1, 53e).

La VAR frustre le Ghana

La messe était dite. Le rythme s’essoufflait. Il fallait attendre le dernier quart d’heure avant de voir la cadence reprendre de plus belle. Grâce notamment aux Black Meteors en quête de l’honneur. Mais malgré leur volonté, les hommes d’Ibrahim Tanko manquaient cruellement de tranchant, à l’image de Zubairu Ibrahim qui gaspillait un but offert sur un plateau par Ernest Nuamah (84e). Zakaria Labib pensait ensuite aggraver la marque suite à une double parade de Danlad – devant Ibrahim Salah et El Ouazzani – mais son but était annulé par la VAR pour un hors-jeu d’El Ouazzani au départ de l’action (90e+2). Qu’importe. Le Maroc empochait royalement sa deuxième victoire de rang, après avoir fait sa loi devant la Guinée samedi (2-1). L’ultime raté de Zakaria Labib restera anecdotique (90e+8).

Le Maroc reprend la tête du groupe A devant la Guinée, tombeuse du Congo un peu plus tôt dans la soirée (1-3), avec à la clé la qualification pour les demi-finales. La bande à Ez Abde, déchaîné, affrontera le dernier, le Congo (4e, 0 point), vendredi pour la dernière journée de la phase de poules alors que le Ghana (3e) croisera le fer avec la Guinée, 2e.

Les compos de Maroc-Ghana

CAN U23 : manita et qualification pour le Maroc
Prudence Ahanogbe

Couteau suisse de la rédaction footballistique, je perce mon trou grâce au dépassement de soi. Sur mon versant gauche, un don indescriptible pour l’écriture, un peu comme Messi, et sur le versant droit, beaucoup de travail, à la Cristiano Ronaldo.