Trois matches et trois buts en une semaine. Didier Drogba renaît sous l’effet de ses premières titularisations depuis son retour à Chelsea. Mardi, c’est sous l’impulsion de l’Ivoirien de 36 ans, capitaine pour l’occasion, que les Blues se sont qualifiés pour les quarts de finale de League Cup.


Les débuts foudroyants de Diego Costa (sept buts en quatre matches) avaient presque fait passer son retour au second plan. On se disait qu’il était surtout venu à Chelsea pour jouer les baby-sitters et partager son expérience avec la jeunesse montante des Blues. Et puis, en une semaine, profitant des blessures de Diego Costa puis de Loïc Rémy, Didier Drogba a signé un retour en lettres majuscules.

Trois buts en trois matches. Des statistiques dignes d’un… Diego Costa ! La série de l’Ivoirien a débuté mardi dernier contre Malmö, en Ligue des champions (6-0). Entré dès le quart d’heure de jeu pour palier la sortie sur blessure de Loïc Rémy, l’Eléphant a commencé au petit trot. Pour marquer son premier but depuis son retour, il a dû un peu forcer le destin en demandant à Eden Hazard de lui laisser frapper, avec succès, le penalty du 2-0.

Hazard : « Drogba, c’est le roi« 

Et la confidence du Belge en dit long : « Il m’a demandé s’il pouvait le tirer et je lui ai dit ’OK, pas de problème, tu es le roi. Je ne peux pas dire non’ !« . « Les gamins qui sont arrivés au club après le départ de Didier, comme Oscar, Willian et Hazard comprennent la place du joueur dans ce club« , confirme José Mourinho.

Le technicien portugais restait pourtant mesuré à l’issue de la rencontre. « Je ne m’attendais pas à ce que Drogba joue 75 minutes, mais c’est ce qu’il a dû faire. Maintenant, il doit améliorer sa condition. On sait quel joueur il est et qu’il peut toujours nous apporter beaucoup« .

Capitaine modèle

Il l’a encore prouvé dimanche. Rémy et Diego Costa toujours absents, l’Ivoirien a été aligné d’entrée lors du choc contre Manchester United. Pour sa première titularisation en championnat, il n’a pas déçu, ouvrant le score de la tête sur corner et pensant offrir les trois points aux Blues. Mais l’histoire aurait été trop belle et Robin Van Persie a égalisé dans les derniers instants pour les Manuciniens (1-1).

Mardi soir, en huitième de finale de League Cup, dans une équipe remaniée, l’Ivoirien remet encore le couvert. Cette fois avec le brassard de capitaine autour du bras ! Il faut un Drogba des grands jours, auteur de l’ouverture du score (48e) et qui pousse l’adversaire à marquer contre son camp sur le but de la victoire (81e), pour que les Blues parviennent à se défaire d’un Shrewsbury Town (4e division) accrocheur (2-1).

Trois matches et l’ancien buteur de Galatsaray est déjà –et à nouveau- indispensable. »Moi-même, il m’arrive parfois de l’appeler le ’King’« , lâche José Mourinho, pourtant pas du genre à apprécier qu’on lui vole la vedette. Le pire, c’est qu’on en oublierait presque que Drogba a 36 ans !