Cette fois, la rupture est bel et bien consommée entre Didier Drogba et l’Association des footballeurs ivoiriens (AFI). Membre fondateur du syndicat, l’ancien attaquant de Chelsea a annoncé sa démission du poste de 2e vice-président à la veille de l’assemblée générale de l’AFI programmée ce mardi. Les relations entre les deux parties étaient très tendues depuis un an, lorsque l’instance, présidée par Cyril Domoraud, avait préféré accorder son parrainage à un autre candidat en vue des élections pour la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Cette décision avait entraîné la suspension de l’AFI par la FIFPro (le syndicat mondial des joueurs).

«Je viens par la présente vous annoncer qu’il y a quelques semaines, j’ai pris la décision de démissionner de mon poste de vice-président de l’AFI et par la même occasion de son comité directeur», a écrit Drogba sur Twitter en s’adressant particulièrement aux footballeurs et footballeuses ivoiriens. «L’AFI est à l’arrêt. Elle ne répond plus ni à vos besoins, ni à vos attentes. Les mauvaises décisions qui se sont succédées ont, au prix de votre précarité, entraîné la dégradation des fondamentaux même de l’association et l’on oublie aujourd’hui les objectifs et les missions qui étaient les siennes pour le bien et l’intérêt de tous les footballeuses et footballeurs du pays.»

L'AFI gangrénée par des «intérêts personnels» ?

Le double Joueur Africain de l’année dénonce le détournement de l’AFI à des fins personnelles. «L’AFI n’est pas la propriété d’une personne ou d’un groupe de personnes qui ne servent que des intérêts personnels», a ainsi taclé la légende des Eléphants, avant d’assurer toutefois que, malgré sa démission, il est loin d’avoir renoncé à faire changer l’AFI.

«Je tiens toutefois à vous rassurer. Je suis un des membres fondateurs de l’AFI, car je ne sais que trop bien l’importance pour nos joueurs de pouvoir se référer à une telle structure. Je ne suis pas résigné, je ne vous abandonne pas ! (…) Nous ferons changer les choses et redonneront à l’AFI tout son sens. C’est ensemble que nous y parviendront», a terminé Drogba sur une note plus positive. Après l'arrêt du processus électoral et la mise en place d'un comité de normalisation, rappelons que l'élection pour la présidence de la FIF doit avoir lieu au mois de novembre.