Candidat à la présidence de la Fédération ivoirienne de football (FIF), Didier Drogba n’a même pas pu compter sur le parrainage de l’Association des footballeurs ivoiriens (AFI), dont il est membre, en raison du soutien de son président Cyrille Domoraud à un autre candidat, Idriss Diallo. Soutien de Drogba malgré leurs relations parfois compliquées du temps où ils jouaient ensemble, Yaya Touré ne digère pas cette attitude.

«Que notre association de joueurs ait choisi de soutenir un autre candidat constitue une faute majeure, un grave manquement à ses obligations et à sa mission. J’ai eu beau essayer de comprendre, j’ai eu beau écouter les arguments de Cyrille Domoraud, je ne comprends toujours pas. Mais le mal est fait», a déploré le milieu de terrain de 37 ans pour Abidjan Sports. Alors que Domoraud a justifié sa position en invoquant le supposé manque d’implication de Drogba au sein de l’AFI, Yaya Touré ne comprend pas cet argument, lui qui évoque un «faux procès» fait à Drogba.

Yaya Touré dénonce une «mascarade»

«Si Didier était si inutile que cela, comment est-il possible que Cyrille Domoraud ne s’en soit rendu compte qu’au bout de onze ans et au moment même où Didier présente sa candidature à la présidence de la FIF et que l’AFI cherche, par tous les moyens, à justifier son soutien à un autre candidat ? Et s’il en avait conscience depuis plusieurs années, pourquoi n’a-t-il pas évoqué la question avec Didier ou posait le problème lors des Assemblées générales de l’AFI ?», s’est interrogé le vainqueur de la CAN 2015, ensuite auteur d’un ultime tacle pour Domoraud.

«Il se sert de l’AFI à des fins personnelles et dessert les footballeurs ivoiriens. (…) C’est grotesque et honteux ! Que fait-on de la pétition signée par plus de 350 joueurs et joueuses des championnats d’élite de Côte d’Ivoire, qui ont massivement demandé à l’AFI d’apporter son soutien à Didier Drogba ? Que fait-on de l’appel de la plupart des joueurs de l’équipe nationale et de ses capitaines, qui va dans le même sens ? Cette mascarade, ce n’est pas ce que l’on attend d’une association comme l’AFI. De toute évidence, et nous sommes nombreux à le penser, cela doit changer…», a conclu l’ancien Citizen en appelant Domoraud à organiser une assemblée générale pour mettre son avenir en jeu.