Le cauchemar se poursuit pour Sylvain Gbohouo. Le gardien de but titulaire de la Côte d'Ivoire a été suspendu à titre provisoire pour dopage par la FIFA en décembre dernier, ce qui l'a empêché de prendre part à la CAN 2021. Ce lundi, la commission de discipline de l'instance dirigeante du ballon rond a annoncé son verdict final dans ce dossier : 18 mois de suspension à l'égard du portier de Wolkite City FC (Ethiopie), à compter du 23 décembre 2021 !

Gbohouo a «été contrôlé positif à la substance trimétazidine (…) à la suite d'un match de qualification de la Coupe du monde 2022 joué le 16 novembre 2021. En raison de la présence de la substance interdite dans son échantillon, le joueur a été reconnu coupable d'avoir enfreint l'article 6 du Règlement antidopage de la FIFA, lu conjointement avec l'article 17 du Code disciplinaire de la FIFA», indique le communiqué.

La sanction s'étendra donc jusqu'au 23 juin 2023. Hasard du calendrier, il s'agit du jour du match d'ouverture de la CAN 2023, qui aura lieu en Côte d'Ivoire… Toute la question désormais est de savoir si le sélectionneur des Éléphants, Jean-Louis Gasset, prendra le risque de convoquer un cadre resté un an et demi sans jouer. A moins que Gbohouo fasse appel… Pour rappel, l'intéressé s'est toujours défendu en indiquant avoir pris de la trimetazidine par mégarde et sur prescription d'un ophtalmologue

Le communiqué de la FIFA :