Côte d’Ivoire : Gasset – “On sera prêt le 13 janvier”

Le sélectionneur des Éléphants de Côte d’Ivoire, Jean-Louis Gasset, a jugé le niveau de son équipe à un peu plus de deux mois du coup d’envoi de la CAN 2023 sur le sol ivoirien.

Lors du dernier rassemblement en octobre, le Selephanto n’a pu faire mieux que deux résultats nuls en amical au Felicia d’Abidjan, d’abord face au Maroc le 14, puis contre l’Afrique du Sud trois jours plus tard, toujours sur le score de 1-1. Devant des Marocains copieusement dominés pendant pratiquement toute la rencontre, les Orange auraient pu, voire dû, l’emporter par au moins deux buts d’écart. Mais à l’image d’un Oumar Diakité extrêmement maladroit, les locaux ont vendangé et ont fini par être rejoints au tableau d’affichage sur une erreur défensive en fin de partie. Face à des Bafana Bafana plus agressifs que les Lions de l’Atlas, les Ivoiriens ont ensuite couru après le score avant d’arracher l’égalisation par Sébastien Haller peu après l’heure de jeu.

Malgré d’importantes carences offensives apparentes, le sélectionneur Jean-Louis Gasset préfère retenir le caractère de l’équipe. « Si on schématise, je peux dire que sur le premier match, on a montré qu’on pouvait rivaliser avec une très bonne équipe au niveau du jeu, puisque c’est nous qui avions le ballon, la possession et les occasions de but. Et le deuxième match contre l’Afrique du Sud, c’est un scénario différent où on est moins bien rentré dans le match mais on n’a pas accepté de perdre. On a su mettre les ingrédients possibles pour revenir au score et jouer pour le gagner. Je retiens que ce sont deux matchs qui nous permettent d’avancer », a résumé le technicien français pour le service de communication de la Fédération ivoirienne de football (FIF).

Gasset reste confiant

« Nous sommes sur le bon chemin », a positivé le sexagénaire en référence à la prochaine CAN 2023. « On vient de jouer trois bonnes équipes : le Mali (le 12 septembre, ndlr), le Maroc et l’Afrique du Sud. Contre le Mali, on a joué que 45 minutes (match arrêté en raison d’une pelouse impraticable à la suite d’un orage, ndlr). On n’a certes manqué d’efficacité mais dans le jeu, on était positionné. Le Maroc, on a rivalisé et l’Afrique du Sud, même fatigué, on a su avoir les ressources pour revenir dans le match et tout mettre en œuvre pour le gagner. J’ai la certitude qu’on est en progrès. On avance et on sera prêt le 13 janvier (date du démarrage de la CAN 2023, ndlr) », a-t-il conclu.

Les 17 et 20 novembre prochains, les Éléphants profiteront des deux premières journées des éliminatoires pour le Mondial 2026 contre les Seychelles et la Gambie respectivement afin de peaufiner leur préparation pour la CAN. Pour rappel, il s’agira de leurs derniers matches avant le lancement de cette 34e édition.

Côte d’Ivoire : Gasset – “On sera prêt le 13 janvier”
Prudence Ahanogbe