Côte d’Ivoire : Haller – “un goût âmer”

La Côte d'Ivoire ne s'est pas spécialement rassurée lors de ce rassemblement d'octobre. Les Eléphants ont fait deux matchs nuls, à chaque fois sur le score de 1-1. D'abord devant les Lions de l'Atlas, puis mardi contre l'Afrique du Sud.

Des résultats pas franchement convaincants à l'approche de la CAN, qu'ils disputeront à domicile dès le mois de janvier. Sébastien Haller, l'auteur des deux seuls buts du rassemblement, n'a pas manqué de pointer du doigt les carences offensives des Eléphants, dont leur manque d'efficacité. « C’est malheureusement une constante : on a du mal à finir les matchs ou du moins à finir l’adversaire en concrétisant les nombreuses occasions qu’on se crée, moi le premier peut-être en première mi-temps ce soir. A moi de prendre la responsabilité sur le front de l’attaque. On peut avoir un goût amer parce qu’on méritait mieux sur les deux matchs. Mais c’est un secteur (l’attaque ndlr) sur lequel il faut continuer à travailler si on veut être performant » a ainsi déploré l'attaquant de 29 ans au micro de La3, reconnaissant au passage qu'il n'a pas tout bien fait malgré ses deux pions.

“J’essaie au quotidien de revenir à mon meilleur niveau”

Pas dans la meilleure phase de sa carrière, le puissant avant-centre (1 mètre 90), désormais sur le banc de touche du Borussia Dortmund, a également confié qu'il faisait tout pour revenir au top. « J’essaie au quotidien de revenir à mon meilleur niveau, d’être le plus performant possible. On ne peut pas tirer des conclusions sur les deux buts inscrits lors de cette trêve, mais nous devons continuer de donner le meilleur de nous même pour être à un niveau plus élevé. » En espérant que le buteur puisse retrouver davantage de temps de jeu en club d'ici la CAN, afin d'être le plus affuté possible.

Côte d’Ivoire : Haller – “un goût âmer”
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.