Côte d’Ivoire : passe-droits accordés à Seko Fofana, Gasset se justifie

Le sélectionneur de l’équipe de Côte d’Ivoire, Jean-Louis Gasset, s’est confié sur Seko Fofana, considéré comme un privilégié parmi les Éléphants qui disputeront la CAN 2023.

Revenu en sélection en octobre dernier après quelques apparitions par intermittence et de multiples rassemblements manqués pour des raisons assez obscures, Seko Fofana (12 sélections, 5 buts) a reçu le soutien de son sélectionneur Jean-Louis Gasset. « J'ai toujours apaisé les choses car lors des confs (conférences de presse, ndlr), ça revenait : ‘Seko vient quand il veut, etc.' J'avais des codes avec lui et ça a été chaud parfois, je l'ai mis face à ses responsabilités mais je savais qu'il serait là au bon moment. Et quand il vient, il doit apporter le plus car les gens savent qu'on s'est arrangés une ou deux fois, donc ils le regardent différemment… », a expliqué le technicien français dans un entretien accordé à L’Équipe, en référence aux passe-droits précédemment accordés au milieu d’Al-Nassr.

Une Côte d’Ivoire avec et sans Seko Fofana

Visiblement, l’attente en valait la peine, compte tenu de la valeur ajoutée de l’ancien Lensois dont bénéficie l’entrejeu ivoirien. « Et puis, il y a le match contre le Maroc (1-1, le 14 octobre). Là, il te porte l'équipe. À l'entraînement, il joue à 100 à l'heure, il est agressif, donne le tempo. Franck Kessié, Ibrahim Sangaré, ce sont des sacrés joueurs mais avec lui, c'est un plus. Ce sont mes monstres au milieu », a développé Gasset.

Buteur à deux reprises et passeur décisif lors de ses trois derniers matches avec la Séléfanto, Seko Fofana sera l’un des facteurs clé du parcours à la CAN à domicile, laquelle démarre samedi avec le match d’ouverture face à la Guinée-Bissau (compte-rendu à suivre sur Afrik-Foot).

Côte d’Ivoire : passe-droits accordés à Seko Fofana, Gasset se justifie
Prudence Ahanogbe