André Ayew, Ghana

Eliminé en phase de groupes suite à sa défaite contre l’Uruguay (0-2) lors de la dernière journée, le Ghana n’a pas à rougir de sa participation à la Coupe du monde 2022. Mais les Black Stars auraient-il pu faire mieux ? Clairement, si on en croit les dernières révélations du journaliste d’investigation Romain Molina ! D’après lui en effet, ce n’est malheureusement pas toujours le mérite sportif qui prime au sein des quadruples champions d’Afrique.

Notre confrère a ainsi dénoncé «le poids exceptionnel de la famille Ayew, et du père Abedi Pelé, même sur les compositions d'équipe, pour déplacer des joueurs de poste pour ne pas faire trop d’ombre à ses enfants, dans le micmac, on est très fort !» D’après lui, certains joueurs ont même «acheté» leur place en sélection. De même, le latéral gauche Baba Rahman devrait sa présence dans l’effectif à son lien avec Kurt Okraku, président de la Fédération ghanéenne de football et qui est son agent historique. Le journaliste a promis d'en dire plus dans une prochaine vidéo. Un environnement déplorable…