Otto Addo, Ghana

Le Ghana se retrouve à nouveau sans sélectionneur. Après avoir limogé Milovan Rajevac en janvier suite au fiasco à la CAN 2022, les Black Stars avaient trouvé leur bonheur avec l’intérimaire Otto Addo. Seulement, comme cela était pressenti depuis des semaines, le technicien a annoncé son départ suite à l’élimination en phase de groupes de la Coupe du monde 2022 ce vendredi contre l’Uruguay (0-2).

«J'ai toujours dit que, si nous nous qualifions pour la Coupe du monde, je démissionnerai après, même si nous étions champions du monde. Ma famille voit notre avenir en Allemagne», a rappelé en conférence de presse celui qui va donc retrouver son rôle d’entraîneur adjoint au Borussia Dortmund.

Le départ de l’ex-international ghanéen va représenter une lourde perte pour son pays. En l’espace de quelques mois, l’homme de 47 ans a en effet repris une sélection au fond du trou, qu’il est parvenu à qualifier pour le Mondial en surprenant en barrage le Nigeria (0-0, 1-1). Et les quadruples champions d’Afrique ont signé des performances plus qu’honorables au Qatar, avec notamment une victoire contre la Corée du Sud (3-2) qui leur a donné l’espoir de se qualifier pour les 8es de finale jusqu’à la dernière journée. Le tout en attirant des binationaux comme Tariq Lamptey et Inaki Williams. Inutile de préciser que son successeur aura la pression pour se montrer à la hauteur…