En raison de l’impasse dans laquelle se trouve actuellement la Fédération malienne (Femafoot), la FIFA a annoncé mercredi la mise en place d’un comité de normalisation chargé de conduire de nouvelles élections d’ici au 30 avril 2018. Mais la Femafoot conteste cette décision et se dit prête à saisir le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) pour faire valoir ses droits.

« Nous prenons acte de cette décision de la FIFA que nous dénonçons car elle n’est pas conforme avec la réalité du terrain« , a fustigé l’instance dans un communiqué. « La Fédération Malienne de Football rappelle que son Assemblée Générale Elective s’est tenue en totale conformité avec les textes de l’association nationale. Cette conformité avait d’ailleurs été confirmée par l’émissaire de la FIFA Mr Veron MOSSENGO-OMBA lors de son allocution durant ladite Assemblée. En foi de quoi la Fédération Malienne de Football va consulter ses conseils et se réserve le droit de saisir le TAS dans les jours à venir pour que le droit soit dit et défendre le vote de ses mandants. » Les prochains jours s’annoncent tendus…