En portant Mamoutou Touré dit « Bavieux » à sa tête au mois d’octobre, la Fédération malienne (Femafoot) pensait sortir de la crise. Mais le nouveau président continue de voir sa légitimité contestée. Dans ce contexte, alors que tous les chantiers semblent à l’arrêt, la FIFA a annoncé mercredi la mise en place d’un comité de normalisation. Cette décision fait suite à l’échec des deux missions envoyées à Bamako par la FIFA et la CAF et à « l’impasse dans laquelle se trouve actuellement la Femafoot« .

Ce comité aura pour mission de réviser les statuts de la Fédération, puis d’organiser et de superviser les élections d’un nouveau comité exécutif d’ici au 30 avril 2018. Pour rappel, le Mali avait été suspendu en mars dernier par la FIFA pour ingérence gouvernementale.