Ce jeudi, le sélectionneur de l’équipe de France, Didier Deschamps, a fait appel à trois nouveaux venus dans sa liste de joueurs retenus pour affronter la Suède (5 septembre) et la Croatie (8 septembre) dans le cadre de la Ligue des Nations : Dayot Upamecano (21 ans, RB Leipzig), Eduardo Camavinga (17 ans, Rennes) et Houssem Aouar (22 ans, Olympique Lyonnais). Ces trois joueurs étaient éligibles avec des sélections africaines.

Habitué des sélections de jeunes tricolores (U16, U17, U18, U19 et Espoirs), le défenseur central Dayot Upamecano est en effet d’origine bissau-guinéenne mais sa volonté de jouer pour les Bleus ne faisait pas de doutes, surtout qu’il s’est désormais imposé comme l’un des plus grands espoirs de la planète à son poste.

Le cas du prodige rennais Eduardo Camavinga est plus complexe, puisqu’il est né en Angola, où il a grandi jusqu’à l’âge de deux ans avant d’arriver en France, mais son père dispose également d’un passeport congolais. Depuis qu’il a explosé au plus haut niveau, obtenu la nationalité française et défendu les couleurs des Espoirs tricolores, sa décision d’opter pour les Bleus était toutefois courue d’avance et ni l’Angola ni la RDC ne se faisaient d’illusions.

Le milieu de terrain de Lyon, Houssem Aouar, est quant à lui d’origine algérienne, mais il était un cadre des Espoirs français, et là aussi son choix ne faisait plus vraiment de doutes