Coupe du monde U17 : “l’arbitrage joue contre nous “, le Mali peste après son élimination

Le défenseur malien Gaoussou Koné a tenu l’arbitrage pour responsable de l’élimination contre la France (2-1), ce mardi en demi-finale de la Coupe du monde U17 en Indonésie.

Malgré leur capitaine Ibrahim Diarra, buteur pour l’ouverture du score face aux Bleuets au bout du temps additionnel de la première période (45e+4), les Aiglonnets ont été renversés durant le second acte suite à l’expulsion de l’arrière droit Souleymane Sanogo (55e). En effet, après visionnage de la VAR, l’arbitre Gustavo Tejera a présenté son carton rouge au défenseur, coupable d’une semelle trop appuyée sur la surface antérieure du tibia d’Aymen Sadi. Un véritable coup au moral de la formation malienne qui se faisait finalement torpiller en 13 minutes par des buts d’Yvann Titi (56e) et d’Ismail Bouneb (69e). Et ce, malgré le pari risqué du sélectionneur Soumaïla Coulibaly qui remplaçait juste après l’égalisation son meilleur élément I. Diarra par Mamadou Doumbia, lequel effectuait son retour après trois matches de suspension.

Le Mali accuse l’arbitrage

Interrogé en zone mixte sur les raisons de la défaite, le technicien de 45 ans a chargé l’arbitrage. « On a maitrisé le jeu, on a mené. (…) On est souvent malheureux. La dernière fois, c’était contre l’Espagne (carton rouge de M. Doumbia lors de la deuxième journée de la phase de groupes, ndlr) et aujourd’hui, c’est pareil. L’arbitrage joue contre nous », a maugéré le technicien de 45 ans.

Questionné lui aussi après le match, le défenseur Gaoussou Koné, entré en jeu à la place du meneur de jeu Ange Martial Tia, sacrifié au vu des circonstances, n’a pas été plus tendre envers le sifflet uruguayen. « La décision de l’arbitre a joué sur nous. Le carton rouge n’y est pas. (…) Nous avons respecté les consignes du coach, on a joué. Mais malheureusement, l’arbitrage a joué en notre défaveur », a-t-il pesté.

Il faudra désormais se remettre la tête à l’endroit samedi lors du match contre l’Argentine, comptant pour la troisième place. Avec ses coéquipiers, le défenseur entend bien ramener la médaille de bronze. « Il faut qu’on gagne une médaille », a-t-il déclaré. « On va la jouer comme une finale (la troisième place, ndlr). On joue tous les matches comme une finale. On va jouer et gagner pour le peuple malien », a-t-il ajouté.

Coupe du monde U17 : “l’arbitrage joue contre nous “, le Mali peste après son élimination
Prudence Ahanogbe