A 42 ans, Marcel Desailly, l’ancien défenseur de l’équipe de France, pourrait vivre sa première expérience sur le banc. Et pas n’importe lequel: le Ghana, son pays natal, lui ouvre les bras. Un rêve pour tout une nation qui fait campagne pour un homme d’expérience à la tête des Black Stars.


Milovan Rajevac ayant claqué la porte de la sélection ghanéenne, la fédération de football du pays cherche un successeur au technicien serbe qui a mené les Black Stars en finale de la Coupe d’Afrique des Nations puis en quarts de finale de la Coupe du monde. Selon nos informations, la GFA tiendrait déjà son homme: il s’agirait de Marcel Desailly, l’ancien défenseur et milieu défensif international des Bleus.

Il faut dire que l’ancien joueur de Marseille a le profil. Du haut de ses 116 sélections en équipe de France, « The Rock » possède l’expérience pour guider les Black Stars vers les sommets. Champion du monde 1998, champion d’Europe 2000 avec les Bleus, il a par ailleurs remporté la Ligue des champions avec l’OM (1993) et avec l’AC Milan (1994), en plus de nombreux titres nationaux en France, en Italie ou en Angleterre où il a évolué sous les couleurs de Chelsea. Une expérience qui lui permettrait d’avoir le respect nécessaire pour faire franchir un palier à la jeune équipe mise en place par Rajevac.

Odenke Abbey au pays

D’autant que celui que les Ghanéens appellent Odenke Abbey n’a jamais caché son désir de s’installer sur le banc. « Je termine mon diplôme d’entraîneur en septembre, mais je ne suis pas encore prêt. Dans le futur ? Je vais me mettre à coacher, c’est sûr, probablement une équipe nationale, et pas un club. L’exposition est trop quotidienne, un jour vous êtes l’homme qu’il faut, le lendemain, vous n’êtes plus rien. Je peux supporter la pression, mais je ne veux pas de celle-là », affirmait-il d’ailleurs cet été.

Mieux, Abedi Pelé l’a même adoubé dans un entretien accordé au JDD. « Ancien joueur originaire du Ghana qui a tout vu, tout vécu: il a le profil et ça me ferait plaisir. On en a déjà parlé plusieurs fois ensemble », assurait l’ancien Marseillais, par ailleurs pressenti pour devenir adjoint de Desailly au sein de la sélection ghanéenne. Du côté d’Accra, en tout cas, on salive d’avance à l’idée de voir les deux plus prestigieux ambassadeurs du football ghanéen sur le banc des Black Stars.