Le 5 juin dernier, le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) décidait de faire rejouer la finale retour de Ligue des champions entre l’Espérance Tunis et le WAC Casablanca sur terrain neutre suite aux incidents qui avaient émaillé cette rencontre, interrompue définitivement à la 60e minute.

Cette décision a logiquement suscité la colère de l’Espérance, qui avait dans un premier temps soulevé le trophée après l’interruption du match, mais également celle du WAC, qui demande à être sacré sur tapis vert. Mécontents, les deux clubs ont décidé de contester cette décision en saisissant le Tribunal Arbitral du Sport (TAS). L’instance qui siège à Lausanne a expliqué lundi avoir reçu leur plainte tout en annonçant qu’elle statuera sur cette affaire au plus tard le 31 juillet.

D’ici-là, le comité exécutif de la CAF a encore prévu d’aborder cette rencontre mercredi, soit pour réagir à la saisie du TAS soit pour fixer la date et le lieu de la finale retour.

Le communiqué du TAS

« Lausanne, 15 juillet 2019 – Le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a enregistré les appels déposés par le Wydad Athletic Club (Maroc) et l’Esperance Sportive de Tunis (Tunisie) les 14 et, respectivement, 17 juin 2019 contre la décision rendue le 5 juin 2019 par le Comité Exécutif de la Confédération Africaine de Football (CAF) ordonnant aux deux clubs de rejouer sur terrain neutre le match retour de la finale de la Ligue des Champions de la CAF 2018/2019 (« la décision attaquée »).

Dans son appel, le Wydad Athletic Club a sollicité, à titre principal, que la décision attaquée soit annulée et que le titre de vainqueur de la Ligue des Champions 2018/2019 ainsi que la prime en cas de victoire lui soient attribués.

Quant à l’Espérance Sportive de Tunis, elle demande, également à titre principal, que la décision du Comité Exécutif de la CAF du 5 juin 2019 soit déclarée nulle et non avenue, d’être ainsi déclarée vainqueur de la Ligue des Champions de la CAF 2018/2019, de pouvoir conserver le trophée et les médailles décernés le 31 mai 2019 et d’ordonner à la CAF le paiement de la prime allouée au vainqueur.

Les clubs et la CAF se sont mis d’accord sur un calendrier procédural régissant la procédure d’arbitrage devant le TAS. La décision finale sera rendue au plus tard le 31 juillet 2019.

Le TAS ne fournira pas d’autres renseignements concernant cette procédure, sauf pour publier un communiqué de presse annonçant la décision finale.»