Lens : Seko Fofana, hey poteau !

Auteur de 5 buts en 32 matchs de championnat, Seko Fofana aurait largement pu bonifier ce bilan s'il avait eu davantage de réussite. Avec 6 poteaux touchés cette saison, le milieu ivoirien fait partie des joueurs les plus poissards de la Ligue 1, même si la chance lui a enfin souri contre l'OM samedi (2-1).

Muet depuis la victoire contre Angers (3-0) le 18 mars dernier, Seko Fofana et le peuple lensois commençaient à s'impatienter. Mais le réveil de l'international ivoirien (8 sélections, 3 buts) a eu lieu au bon moment. Dans un stade Bollaert chaud comme la braise se jouait samedi face à l'Olympique de Marseille un match capital dans la course à la deuxième place, synonyme de qualification directe pour la Ligue des Champions. Les Sang et Or ont remporté le match à six points (2-1), bien aidés par Fofana qui a débloqué son compteur printanier d'une frappe limpide à l'extérieur de la surface.

Avant de mettre son équipe sur de bons rails, l'Eléphant avait pourtant été rattrapé par ses vieux démons quelques minutes auparavant. Le capitaine lensois a en effet eu la malchance de frapper le poteau, pour la 6ème fois de la saison, ce qui en fait le quatrième joueur à avoir le plus touché les montants en Ligue 1 cette saison. Mais Fofana préfère retenir le positif, comme il l'a déclaré après la rencontre : «Je suis content parce que j’ai été pas mal critiqué quand je ne marquais pas. C’est le 6e montant que je tape cette saison, juste après je suis récompensé parce que j’ai beaucoup travaillé. Ce but vaut cher, plus que les 6 poteaux. Je suis content d’avoir raté par le passé, ça m’a permis aussi d’avoir de la réussite et d’être heureux.»

Bientôt vice-champion de France ?

Cette cuvée 2022-2023 de la Ligue 1 nous offre un sacré suspense. Strasbourg, Brest, Auxerre et Nantes devraient lutter jusqu'au bout pour arracher le maintien, tandis qu'en haut de tableau, même si le titre n'est pas encore joué, c'est surtout la lutte pour la seconde place qui est dans tous les esprits. Marseillais et Lensois se livrent en effet une bataille sans merci pour finir vice-champion de France, un titre honorifique qui les propulserait directement en phases de groupes de la Ligue des Champions. Avec 72 points à 4 journées de la fin, les Sang et Or disposent désormais d'une avance sensible sur les Olympiens, à deux unités derrière. Tout se jouera lors des quatre dernières journées. Quatre finales, en somme. La première d'entre elles sera devant Reims dès vendredi pour les nordistes. Quant aux joueurs de la Canebière, ils recevront la lanterne rouge Angers ce dimanche.

Lens : Seko Fofana, hey poteau !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.