Lille : la confidence inattendue d’Ounas sur sa fin de saison

Adam Ounas vit une fin de saison pour le moins particulière du côté du LOSC. L'international algérien termine en effet cet exercice 2023-2024 avec la réserve du club du Nord… Alors que beaucoup de joueurs professionnels seraient dépités par cette situation, le milieu offensif semble accueillir cette situation sans broncher. Sagesse ou désinvolture ?

Le natif de Chambray-lès-Tours, souvent blessé cette saison et pas exempt de tout reproches quant à son implication, termine donc son aventure lilloise dans l'anonymat général. Samedi dernier, il a disputé son deuxième match en entier avec le LOSC B, à l'occasion d'un déplacement victorieux à Saint-Amand (0-1).

Au-dessus du lot, Adam Ounas n'a clairement rien à faire en National 3 (le 5e échelon du foot français), même s'il fait son possible pour aider les Dogues à monter en National 2 (le 4e niveau). Loin, bien loin des ambitions de l'équipe première qui truste à la 3e place de Ligue 1 et espère accrocher la Ligue des champions.

Franchement, je le vis bien

Pour autant, le Fennec aux 28 capes ne semble pas débordé émotionnellement par la situation. “Franchement, je le vis bien” a-t-il déclaré samedi dernier pour La Voix du Nord, avant que Stéphane Pichot, le coach de la B du LOSC, l'invite à ne pas en dire plus à la presse selon des consignes venues de sa hiérarchie. Quoi qu'il en soit, l'ancien joueur du Paris-Saint-Germain entre 2004 et 2006 est satisfait de l'attitude de l'international algérien.

Il se comporte bien, il travaille à l'entraînement et amène un peu d'expérience aux jeunes. Son expérience et sa qualité permettent de montrer aux jeunes qu'il y a un fossé pour aller jouer chez les pros. Il discute beaucoup avec eux, il est bien dans le groupe“, a dévoilé le technicien, toujours pour le quotidien régional.

Après deux saisons avec le LOSC (38 matchs, 2 buts en Ligue 1), l'ancien du Napoli va devoir rebondir pour donner un nouvel élan à sa carrière. Ayant toujours évolué en première division, que cela soit en Italie ou dans l'Hexagone, le vainqueur de la CAN 2019 doit sauf gros rebondissement signer en Arabie Saoudite la saison prochaine. C'est en tout cas ce qu'il aurait martelé un peu trop bruyamment ces derniers mois et ce qui a conduit à son éviction, les dirigeants jugeant son implication insuffisante.

Lille : la confidence inattendue d’Ounas sur sa fin de saison
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.