Recruté dans les dernières heures du mercato estival, Djamel Benlamri avait séduit tout le monde lors de son premier match avec l’Olympique Lyonnais lors des 38 minutes disputées face à Lille (1-1 le 1er novembre) alors qu’il se trouvait à court de forme. Sauf que l’OL se trouve sur un nuage ces dernières semaines et le défenseur central de 31 ans n’a ensuite pas eu l’occasion de bousculer la hiérarchie à son poste, lui qui a dû depuis se contenter en tout et pour tout de 9 minutes disputées face à Nice (4-1) le 19 décembre. Forcément, le vainqueur de la CAN 2019 vit mal sa situation.

«Frustré ? Si je dis non, je te mentirais», a admis le Fennec à l’occasion d’un direct sur Instagram, avant de se montrer toutefois positif. «Je vais bientôt avoir ma chance à l’OL et je suis certain que je vais pouvoir la saisir, je ne doute pas de mes capacités. Je reçois des messages blessants, parfois, par les supporters algériens, mais il faut nous soutenir nous les joueurs pour le bien de l’équipe nationale. Je joue dans une équipe qui est leader du championnat et les places sont chères.»

Même si l’entraîneur Rudi Garcia lui préfère pour l’instant Jason Denayer et Marcelo comme titulaires et le jeune international ivoirien Sinaly Diomandé comme 3e axial dans la hiérarchie, Benlamri va devoir continuer à s’accrocher…