Mali : Chelle – “on a le meilleur milieu du monde”

Le sélectionneur de l’équipe du Mali, Eric Chelle, a réagi à la mise au point du milieu de terrain Abdoulaye Doucouré concernant sa participation la CAN 2023 et son avenir proche avec les Aigles.

Après avoir récemment prolongé avec Everton, Abdoulaye Doucouré s’est confié sur son plaisir d’évoluer chez les Toffees sous les ordres de l’entraîneur Sean Dyche, et sur sa décision de sacrifier la CAN et la sélection malienne afin de se consacrer exclusivement sur son club. « Non, pour le moment, je ne pense pas que je vais participer à la Coupe d'Afrique des nations, pour être honnête. (…) Je pense que je vais rester ici avec un maillot d'Everton. Je ne veux pas y aller. Ce n'est pas une très grande décision car je n'ai participé qu'une seule fois au rassemblement l'équipe nationale du Mali. Je veux vraiment me concentrer sur ma carrière et sur le club. J'ai tout le respect pour mon pays, mais je vais rester ici », a-t-il déclaré, clair et net, dans des propos rapportés par The Athletic.

Eric Chelle s'enflamme…

Depuis, la réaction du sélectionneur malien Eric Chelle était très attendue. Questionné dans l’émission Talents d’Afrique sur Canal+ Sport Afrique, l’ex-éphémère défenseur central des Aigles (5 capes) n’a pas caché sa déception. Et ce, même s’il a minimisé l’absence de l’ancien Rennais compte tenu de la pléthore de joueurs de talent dont il dispose dans l’entrejeu avec notamment Amadou Haïdara, Yves Bissouma, Cheick Doucouré, Mohamed Camara, Samassekou et Aliou Dieng. « Ce n’est pas un poids en moins, c’est juste une petite déception. Après, mon rôle n’est pas de commenter ce qu’il [Doucouré] dit, mais d’essayer de réfléchir à un autre profil qui pourra apporter un plus à mon équipe, ou pas, (…) parce que dans ma base de données, j’ai 16 milieux de terrain », a-t-il déclaré. « Pour moi, sans être chauvin, on a le meilleur milieu de terrain du monde », s’est-il ensuite enflammé, avant de tenter de se justifier, alors qu’il lui est demandé s’il ne s’agissait pas plutôt du « meilleur milieu du continent ».

… et passe un mauvais quart d’heure

« Je parle en termes de qualité et d’intelligence de jeu. » Et enfin de rester le bec cloué à la question de savoir pourquoi le Mali n’est pas champion du monde. Il aura fallu l'intervention de son compatriote Cédric Kanté, également présent sur le plateau, pour sauver les meubles. « Le football, c’est être efficace dans les deux surfaces », a arbitré l’ex-défenseur reconverti consultant pour la chaine cryptée.

Mali : Chelle – “on a le meilleur milieu du monde”
Prudence Ahanogbe