Accroché par l’Ouganda (1-1) mercredi, le Mali est éliminé dès la phase de groupes de la CAN 2017 pour la deuxième fois d’affilée. Pour le sélectionneur Alain Giresse, les Aigles doivent encore progresser. « On voit bien qu’on a encore des paliers à franchir pour passer à un niveau de phase finale de CAN. Nous n’avons pas encore l’homogénéité suffisante pour le plus haut niveau« , a estimé le technicien français après la rencontre.

« On a eu des difficultés à concrétiser nos occasions. C’est lourd comme difficulté. Cela pénalise. C’est malheureusement à cet endroit que nous avons péché dans l’ensemble de la compétition. L’entraîneur a sa part de responsabilité que cela soit positif ou négatif« , a reconnu l’ancien Bordelais qui se voit toutefois poursuivre à la tête des Aigles.