Maroc : ces 5 binationaux que Regragui pourrait appeler en 2024

La sélection du Maroc s'apprête à disputer la CAN 2023 en Côte d'Ivoire. Alors qu'une nouvelle année débute, prenons le temps de nous intéresser aux potentiels binationaux auxquels Walid Regragui, le sélectionneur des Lions de l'Atlas, pourrait faire appel en 2024.

Brahim Diaz

Brahim Diaz (24 ans), actuellement sous les projecteurs au Real Madrid (13 matchs, 3 buts et 1 passe décisive cette saison en Liga), fait face à un dilemme d'avenir international entre l'Espagne et le Maroc. Après une unique apparition avec la Roja en 2021, des rumeurs insistantes le lient au Maroc, notamment suite à une rencontre avec Regragui et surtout en vue d'une intégration après la Coupe d'Afrique des Nations 2023. Toutefois, Luis de la Fuente, sélectionneur de l'Espagne, a clairement indiqué en début de mois que Diaz souhaite jouer pour la Roja. Peut-être est-ce un moyen de lui mettre la pression. Mais toujours est-il qu'après une première partie de saison réussie et un rôle croissant dans l'équipe d'Ancelotti, Diaz peut légitimement espérer disputer l'Euro 2024 avec l'Espagne. A moins qu'il ne rejoigne les Lions de l'Atlas entre temps… Le dossier Diaz, qui penchera en faveur de l'Espagne ou du Maroc, reste largement incertain.

Eliesse Ben Seghir

En juin dernier le compte X Soccer212 soutenait que le milieu offensif Eliesse Ben Seghir était proche de rejoindre la sélection marocaine. Si le jeune (18 ans) milieu offensif de l'AS Monaco avait réalisé une première saison en pro convaincante lors du dernier exercice (19 matchs et 4 buts en Ligue 1), la donne est bien différente aujourd'hui. Cette saison avec le club du Rocher, il n'est apparu qu'à deux reprises en championnat. Blessé à l'épaule depuis début novembre, il devrait effectuer son retour sur les terrains en ce début d'année 2024. Avant de porter le maillot des Lions de l'Atlas, pour lequel il semble encore un peu tendre tant la concurrence est importante à son poste, le frère de Salim Ben Seghir, footballeur pro lui aussi, va de voir retrouver du temps de jeu.

Mohamed Ali Cho

Né d’une mère marocaine et d’un père ivoirien, Mohamed Ali Cho, attaquant de la Real Sociedad, aurait décidé de rejoindre la sélection marocaine selon Le 360 Sport. Des rumeurs avec lesquelles il faut cependant se montrer prudent. Même si elles étaient avérées, il faut reconnaître que le jeune (19 ans) avant-centre n'a sans doute pas encore le niveau à l'heure actuelle pour devenir international marocain au vu de la concurrence dans le secteur offensif. Cette saison, il n'a pas réussi à convertir le tir lors de ses onze apparitions avec la Real Sociedad en Liga. Ni même en Ligue des champions (4 matchs) et en Ligue Europa (4 matchs également). Encore très jeune, il reste un talent à polir.

Khalil Fayad

Khalil Fayad (19 ans) joue régulièrement cette saison avec Montpellier, en Ligue 1 (14 matchs, 2 buts). Mais le jeune milieu axial semble à l'heure actuelle assez loin de la sélection marocaine en dépit de récentes rumeurs. International U18, U19 puis désormais U20 depuis le mois dernier avec les Bleuets, son arrivée dans le groupe des Lions de l'Atlas n'est visiblement pas à l'ordre du jour. Dribbles, vitesse, passes, technique, récupération… Ses qualités sont indéniables et nul doute que Walid Regragui va continuer de suivre son évolution dans les mois et les années à venir.

Mohamed El Arouch

Mohamed El Arouch a également des chances assez minces d'intégrer l'équipe nationale marocaine dès cette année. A 19 ans, le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais n'a joué que deux petits matchs en Ligue 1 (un cette saison, l'autre lors du dernier exercice) et il n'est donc pas raisonnable, à l'heure actuelle, de le voir pointer le bout de son nez dans l'effectif de Walid Regragui. Membre de la réserve de l'OL, El Arouch est néanmoins un joueur très prometteur qui sera à surveiller.

Maroc : ces 5 binationaux que Regragui pourrait appeler en 2024
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.