Zakaria Aboukhlal

Zakaria Aboukhlal retient son souffle. Touché à la cuisse droite juste avant la mi-temps contre Rennes (1-2) samedi en Ligue 1, l’ailier de Toulouse, retenu par le sélectionneur du Maroc, Walid Regragui, pour prendre part à la Coupe du monde 2022, ne sait pas encore s’il sera en mesure d’honorer sa convocation.

Ce dimanche, son club du TFC indique que le Violet s’est envolé pour Doha, où il retrouvera ses coéquipiers, afin de se faire examiner et de passer des examens qui détermineront s’il est apte pour disputer la compétition. «C'est difficile de se prononcer, c'est trop tôt. Il faut attendre l'IRM pour voir le grade de sa lésion musculaire», confiait samedi à L’Equipe son entraîneur en club, Philippe Montanier.

A priori, Aboukhlal part plutôt avec un statut de remplaçant et son éventuel forfait ne devrait pas trop contraindre Regragui à revoir ses plans. Reste que le Violet est en forme en ce début de saison. Les Lions de l’Atlas, qui ont déjà perdu le latéral gauche Adam Masina, le milieu de terrain Imran Louza et l’attaquant Tarik Tissoudali, ne sont en tout cas pas épargnés par les blessures.