Maroc : la mise au point de Saïss sur Benatia !

Romain Saïss, qui était courtisé par plusieurs écuries européennes dont l'Olympique de Marseille, a finalement choisi une destination exotique. Le Lion de l'Atlas s'est en effet engagé pour deux saisons avec Al-Sadd (Qatar). Son conseiller et ex-coéquipier, qui n'est autre que l'ancien international marocain Medhi Benatia, est sous le feu des critiques pour son rôle présumé dans ce transfert. Le défenseur central de 33 ans a tenu a le défendre.

Dans une interview accordée à nos confrères de Foot Mercato, le natif de Bourg-de-Péage s'est empressé de venir au secours de l'ancien joueur du Bayern, de la Juventus et surtout d'Al Duhail au Qatar, où il aurait conservé des affinités pouvant expliquer ce mouvement. “Il n’a eu aucune influence. Son rôle à lui, c’est de m’amener ce qu’il y a de mieux et la finalité, c’est moi qui décide avec ma famille. Sans lui manquer de respect, je n’ai pas attendu Benatia pour faire des choix dans ma vie. Il a simplement fait son travail. D’ailleurs, il a même très bien fait son travail car je pense que je n’ai jamais eu autant d’offres à ce moment du mercato. J’avais des clubs en C1 alors que je n’avais pas ça avant.” explique le désormais ex-joueur de Beşiktaş (Turquie).

Avant de donner davantage de détails et de valoriser le travail effectué par son conseiller : “En janvier dernier, il m’avait aussi ramené une grosse proposition d’Angleterre. Et quand on lui reproche d’avoir un réseau uniquement en Turquie ou au Qatar, c’est mal le connaître. C’est quelqu’un qui travaille énormément, qui a des contacts partout que ce soit en Italie, au fin fond de l’Arabie saoudite, en Angleterre ou ailleurs. Et il est reconnu pour ça… Il aurait sans doute été fier de me voir dans une équipe qui joue la Ligue des Champions. Mais la décision m’appartient. On a une relation particulière car je le considère comme un ami. On se connaît depuis 15 ans et je connais bien l’homme. Quand j’entends certaines choses, ça me fait mal car ça m’embête d’entendre ça sur lui.” Des propos qui ont le mérite de mettre les choses au clair.

Il a parlé avec Regragui

Si certains pensent que la place de Romain Saïss en sélection (dont il est le capitaine) sera remise en question, les propos du principal intéressé, qui a échangé avec le sélectionneur Walid Regragui, ne le laissent pas franchement penser. “Il me connaît et sait comment je suis. Comme on a dit, il n’y aura pas de passe droit. Si un jour je ne suis pas au niveau, et qu’on doit me mettre de côté, on le fera. C’est simple. Le Maroc me tient à cœur et je ne viens pas au Qatar pour me dire que ça y est j’ai fait cette Coupe du monde et c’est bon. Non. J’ai envie de ramener une CAN, un trophée que tout le monde veut au pays depuis des années. Je ferais tout pour contribuer à ça. Et même le club d’Al-Sadd a énormément d’internationaux d’Asie, d’Amérique du Sud où d’Afrique.” Sauf blessure ou manque de temps de jeu au Qatar, il paraît de toute façon difficile d'envisager une mise à l'écart de Saïss, qui est un pilier de l'équipe nationale marocaine (74 sélections, 2 buts).

Maroc : la mise au point de Saïss sur Benatia !
Anthony Olivier

Explorateur et gratte-plume du football africain, j'aime brosser le portrait des nouvelles pépites du continent.