Walid Regragui, Maroc

Présent au moment de l’hymne mais suppléé au dernier moment, et à l’abri des regards par Munir Mohand, ce dimanche lors du match du Maroc à la Coupe du monde 2022 face à la Belgique (2-0), le gardien titulaire Yassine Bounou s’est retrouvé au centre des interrogations. A l’issue de la rencontre, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Walid Regragui, a justifié cette décision de dernière minute.

«Il a pris un coup contre la Croatie. Il était incertain, on a essayé jusqu'au dernier moment mais après l'échauffement, juste avant le match, il ne s'est pas bien senti», a indiqué le technicien au micro de beIN Sports. «Il a eu l'honnêteté de laisser sa place à quelqu'un d'autre. C'est ce que j'ai dit, si on rentre dans mon équipe, il faut être à 100%. Yassine l'a bien compris donc il a laissé sa place à Munir qui a fait un super match.»

Auteur de trois arrêts importants, le portier d’Al Wehda s’est effectivement montré à la hauteur.